DE | FR

Finalement, Sarkozy n'ira pas en prison pour le moment. Voici pourquoi

Bild

Nicolas Sarkozy, à droite, condamné à 1 an de prison ferme. Image: ats

L’ancien président de la République française a été déclaré coupable de corruption et de trafic d'influence, mais il n'ira pas tout de suite derrière les barreaux. On vous explique.



Lundi, Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable de corruption et de trafic d'influence par le tribunal correctionnel de Paris, rapporte Le Figaro. L'ex-président français est condamné à trois ans de prison, dont un an ferme.

Président de la République de 2007 à 2012, l'ancien locataire de l'Elysée, n'ira cependant pas en prison. En tout cas, pas dans l'immédiat.

Pourquoi?

Parce que sa condamnation n’est pas définitive. Il aurait eu dix jours pour le faire, mais l'ancien leader de la droite a immédiatement décidé de faire appel de sa peine. Il sera donc rejugé lors d’un nouveau procès. Si il est à nouveau condamné en appel, il pourrait effectuer sa peine avec un bracelet électronique.

De nombreuses personnalités françaises, dont son épouse, Carla Bruni, se sont empressés de dénoncer cette décision du tribunal, tout en manifestant leur soutien à Nicolas Sarkozy.

Le soutien de l'ancienne première dame, Carla Bruni, envers son époux. carla bruni / instagram

Le président du parti Les Républicains, ancien bastion de Sarkozy, s'est également exprimé sur Twitter:

Nicolas Sarkozy est devenu le deuxième ancien président condamné sous la Ve République, après Jacques Chirac, en 2011, dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris. Le tribunal correctionnel a estimé qu'un "pacte de corruption" avait été conclu entre l'ex-président aujourd'hui âgé de 66 ans, son avocat Me Thierry Herzog et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert, également condamnés à trois ans de prison, dont un ferme.

Plus d'articles «Actu»

Biden appelle le Congrès à réguler la vente d'armes

Link zum Artikel

Le Prince Philip, consort de la Reine, décède à l'âge de 99 ans

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

La Suisse «inondée de drapeaux arc-en-ciel» pour le mariage pour tous

Link zum Artikel

«Je vis un calvaire depuis trois ans»

Le genevois Pierre Maudet s'est défendu d'avoir accepté des avantages lors d'un voyage à Abu Dhabi, lors de son audition devant la juge mardi.

Pierre Maudet a été interrogé mardi au second jour de son procès devant le Tribunal de police de Genève pour acceptation d'avantages. Le conseiller d'Etat a posé le cadre en se levant: «J'affronte les choses debout, Madame la présidente!»

Au préalable, Yaël Hayat, une des trois avocats du magistrat, l'a interrogé sur la manière dont il appréhende ce procès. «Avec une certaine impatience, a-t-il répondu. Depuis trois ans, c'est un calvaire que je vis et dont je suis pour une très large …

Lire l’article
Link zum Artikel