DE | FR
pass sanitaire france conseil constitutionnel emmanuel macron covid pandémie vaccin

Image: twitter

Le pass sanitaire et la vaccination des soignants confirmés en France

Le projet de loi qui règle l'obligation vaccinale pour les soignants et l'extension du pass sanitaire a été définitivement validé ce jeudi en France.



La loi instaurant le pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants a été validée jeudi par le Conseil constitutionnel en France. «Le législateur a poursuivi l'objectif de valeur constitutionnelle de protection de la santé», notent les «Sages», membres de ce conseil.

Ces derniers ont toutefois estimé que l'isolement obligatoire des malades de 10 jours n'était ni «nécessaire, adapté et proportionné» en ce qu'il constitue une mesure privative de liberté «sans décision individuelle fondée sur une appréciation de l'autorité administrative ou judiciaire».

Le Conseil constitutionnel expliqué en deux minutes:

abspielen

Vidéo: YouTube/franceinfo

L’institution avait été saisie par le Premier ministre et par des députés et sénateurs le 26 juillet, peu après le vote du texte au Parlement.

Le pass sanitaire, c'est quoi?

Le pass sanitaire permet de vérifier le statut vaccinal, le résultat d’un test négatif ou le certificat de rétablissement d’une personne, lui permettant l’accès à un lieu ou événement accueillant plus de 50 personnes.

Ce que cela veut dire, concrètement

Le pass sanitaire est déjà obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux de loisirs et de culture de plus de 50 personnes. Les changements majeurs engendrés par ce projet de loi impliquent:

Des milliers de Français restent réticents au vaccin. Les manifestations anti pass sanitaire ont réuni plus de 200 000 personnes le week-end dernier. (jch)

En parlant de Covid: Les personnes vaccinées sont aussi contagieuses que les non-vaccinées

Plus d'interviews sur le Covid:

«Arrêtons de collecter partout des virus et d'en faire n’importe quoi»

Link zum Artikel

Vous n'y comprenez plus rien au variant Delta? On décortique

Link zum Artikel

«On entend très peu la majorité silencieuse qui fait confiance au vaccin»

Link zum Artikel

Les jeunes face au Covid: une génération sacrifiée? «Non, ce serait exagéré»

Link zum Artikel

Pas besoin de l'accord des parents pour se faire vacciner

A Fribourg, le tribunal cantonal a refusé le recours d'un couple qui contestait l’injection du vaccin aux jeunes de 12 à 15 ans.

Non, les ados qui souhaitent se faire vacciner n'ont pas à demander l'accord de leurs parents avant. Cela serait contraire aux dispositions de droit international en matière de droits de l’enfant, estime le Tribunal cantonal fribourgeois qui a rejeté le recours d'un couple demandant l’arrêt définitif de la campagne de vaccination envers les mineurs.

Le principal argument des recourants? Les jeunes ne couraient «qu’un risque de santé infime en cas d’infection par le Covid-19» rapporte le …

Lire l’article
Link zum Artikel