DE | FR

Elisabeth Borne a remis sa démission à Macron, qui l'a refusée

La première ministre, comme le veut la coutume, a présenté sa démission au président français. Le président, dont le parti n'est plus majoritaire, n'en a pourtant pas voulu.
21.06.2022, 09:5221.06.2022, 11:50
Image: sda

Elisabeth Borne a remis sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a refusée «afin que le gouvernement reste à la tâche». Le président va chercher avec les chefs de parti des «solutions constructives envisageables».

Notons que cette démission est tout à fait normale. La première ministre devait la remettre au chef de l’Etat comme c'est l'usage. Une tradition, plus connue sous le nom de «démission de courtoisie», signale le Journal du Dimanche, qui précise que rien d'un point de vue légal ne l'y oblige.

Si l'acte passait inaperçu les années où le président français avait une majorité au parlement, dans le contexte actuel, le symbole est tout autre. En effet, le camp Macron est certes le premier parti en termes de sièges, mais ne dispose pas de majorité à l'Assemblée nationale depuis les législatives de dimanche.

Dans ce contexte, les appels à la démission de la première ministre se sont multipliés. Les demandes sont venues de tous les camps: du côté de la Nupes (l'alliance de la gauche, 2ᵉ force politique), du Rassemblement National (3ᵉ force) et des Républicains (4ᵉ). (jah)

Personne ne touche à la femme de Tom Hanks

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Incendies sur des bases russes en Crimée: le point sur la nuit
Alors que Vladimir Poutine reproche aux Etats-Unis de chercher à «déstabiliser» le monde, des bases militaires russes en Crimée sont frappées par des incendies.

Vladimir Poutine a reproché aux Etats-Unis de chercher à «déstabiliser» le monde, invoquant aussi la récente visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi:

L’article