International
France

Une sanction financière inédite contre la chaîne TV française Cnews

Une sanction financière inédite contre une chaîne de TV française

Eric Zemmour lors de l'emission Infrarouge sur la RTS 1 animee par Esther Mamarbachi, intitulee "Alors Monsieur Zemmour, c'etait mieux avant?". Le celebre polemiste franc
L’écrivain et polémiste Eric Zemmour a tenu des propos «de nature à inciter à la haine» sur la chaine Cnews. Image: KEYSTONE
Le régulateur français de l'audiovisuel a sanctionné la chaîne CNews d'une amende de 200 000 euros pour «incitation à la haine» et «à la violence». Cette sanction est une première pour une chaîne d'informations en France.
19.03.2021, 01:5630.04.2021, 10:51
Plus de «International»

Cette sanction tombe pour des propos tenus en septembre par son polémiste vedette Eric Zemmour.

Le groupe Canal+, maison-mère de CNews, a «déploré» une décision contrevenant «au principe de liberté d'expression». Elle a annoncé dans la foulée vouloir «mettre en oeuvre les voies de recours possibles dans les plus brefs délais».

«Ils n'ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu'ils viennent»
La déclaration condamné d'Eric Zemmour le 29 septembre, lors d'un débat de l'émission «Face à l'info» consacré à la question des migrants mineurs isolés.

Une première

C’est la première fois qu’une chaîne d’information en continu fait l’objet d’une sanction financière de la part de l’instance de régulation.

Pour le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), bien même ces propos ont été tenus dans le cadre d'un débat en lui-même légitime, ils ont été «de nature à inciter à la haine et ont véhiculé de nombreux stéréotypes».

Séquence durant laquelle Eric Zemmour tiens des propos d'«incitation à la haine» sur la chaîne Cnews

La loi fixe des limites à la liberté de communication et «exige, en particulier, que les programmes mis à la disposition du public ne contiennent ni incitation à la haine ou à la violence fondée notamment sur les origines, la religion ou la nationalité», rappelle le Conseil.

CNews avait recruté, en octobre 2019, l'écrivain et journaliste, alors en pleine polémique après un violent discours anti-immigration et anti-islam prononcé lors d'un rassemblement politique. Celui-ci avait entraîné sa condamnation en septembre 2020 et une mise en garde ferme du CSA à la chaine d'info LCI pour sa retransmission intégrale du discours en direct. (ats)

Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Poutine compte sur Trump pour gagner la guerre
Actuellement, ni l'armée ukrainienne ni l'armée russe ne parviennent à obtenir d'avantages décisifs. Mais sur le plan politique, les choses ne pourraient guère mieux se passer pour le chef du Kremlin.

A première vue, il y a actuellement peu de mouvements dans la guerre en Ukraine. Les lignes de front semblent relativement stables, ni les envahisseurs russes ni l'armée ukrainienne ne réussissent de percées ou de grands gains de terrain. Mais les apparences sont trompeuses: dans cette guerre, il ne s'agit plus depuis longtemps de conquérir le plus de territoire possible.

L’article