DE | FR

Une loi protégeant la police promulguée dans la douleur en France

epa09056954 French Police forces evacuate the banks of the river Seine as numerous people gathered to enjoy sunbathing in Paris, France, 06 March 2021. The Police Prefecture has banned the consumption of alcohol in central neighborhoods as French capital is placed in a surveillance zone due to the spread of the Covid-19 coronarivus as number of cases continue to rise. EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

Image: EPA

En France, le Parlement a adopté définitivement la proposition de loi LREM controversée sur la sécurité globale, après un ultime feu vert des députés jeudi.



Dans un climat moins électrique que lors de l'examen en première lecture, l'Assemblée nationale a voté ce texte soutenu par le ministère de l'Intérieur par 75 voix pour et 33 contre, en dépit des vives contestations de la part des défenseurs des libertés publiques. La gauche a annoncé son intention de saisir le Conseil constitutionnel.

Alimentant les querelles et les accusations autour des violences policières, l'article 24 de la proposition de loi a pour ambition de protéger les forces de l'ordre en opération en pénalisant la diffusion malveillante de leur image. Il s'agit de la mesure la plus polémique.

Cette loi porte donc sur:

Le renforcement des pouvoirs de la police municipale, l'accès aux images des caméras-piétons, la captation d'images par les drones et la diffusion de l'image des policiers.

Qui est pour?

Qui est contre?

«Il s'agit d'un texte d'insécurité globale car il jette de la suspicion sur la police»

Alexis Corbière, La France insoumise

A l'appui de son propos, le ministre de l'Intérieur s'est indigné que les visages et les noms de policiers aient été affichés dans la nuit à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) dans des immeubles «où on fait du deal», en guise de menace. La «divulgation de la vie personnelle (de ces agents) est une honte», a-t-il tonné.

(ats/afp)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Enlèvement de la petite Mia, mandat d'arrêt émis contre le ravisseur

Un mandat d'arrêt international a été lancé à l'encontre d'un des responsables présumés de l'enlèvement de Mia la semaine dernière dans l'Est de la France. Elle avait été retrouvée dimanche, en Suisse.

Rebondissements dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Mia, la semaine dernière dans l'Est de la France. Un mandat d'arrêt international a été lancé, visant un homme soupçonné d'en être le principal responsable.

La fillette de huit ans avait été retrouvée saine et sauve dimanche à Sainte-Croix (VD) en Suisse. Le mandat, délivré par un juge d'instruction de Nancy, vise un homme soupçonné d'animer la «mouvance» anti-système dont se revendiquent les ravisseurs. Cet homme «aurait …

Lire l’article
Link zum Artikel