DE | FR

Des Ukrainiens ont dû se protéger d'une «fuite» d'ammoniac dans une usine

Image: AP Maxar Technologies
Les autorités ukrainiennes ont demandé lundi aux habitants de la ville de Novoselytsya (nord) de se mettre à l'abri, après une «fuite» d'ammoniac dans une usine chimique voisine.
21.03.2022, 06:4821.03.2022, 07:18

Tandis que des combats contre les troupes russes font rage dans la région, le gouverneur régional de la ville Soumy, Dmytro Zhyvytsky, a signalé une «fuite d'ammoniac» dans les installations de l'entreprise Sumykhimprom.

La société produit des engrais et plusieurs types de fertilisants chimiques, selon le site internet de la société.

La zone affectée est d'environ 2,5 kilomètres autour de l'usine. Cependant, l'étendue et la cause de l'incident ne sont pas clairement établies à ce stade.

Les habitants ont donc été priés de chercher refuge dans des caves ou des immeubles de faible hauteur pour éviter toute exposition.

Soumy n'est pas menacée

«L'ammoniac est plus léger que l'air, c'est pourquoi des abris, des caves et les étages inférieurs doivent être utilisés comme protection», a écrit M. Zhyvytsky dans un message publié sur la messagerie Telegram.

Il a ajouté que des équipes de secours d'urgence se trouvaient sur les lieux et que la ville voisine de Soumy - environ 250 000 habitants avant la guerre - n'était pas menacée dans l'immédiat, en raison de la direction des vents dominants.

Soumy, à 350 kilomètres à l'est de la capitale Kiev, a été le théâtre de combats intenses pendant plusieurs semaines.

La menace d'armes chimiques?

Le gouvernement russe a multiplié récemment ses allégations selon lesquelles l'Ukraine se préparerait à utiliser des armes chimiques et développerait un programme clandestin.

Le ministre russe de la Défense a déclaré dimanche soir que des «nationalistes» avaient «miné» les installations de stockage d'ammoniac et de chlore à Sumykhimprom «dans le but d'empoisonner massivement les habitants de la région de Soumy, en cas d'entrée dans la ville d'unités des forces armées russes». (mbr/ats)

Les réfugiés ukrainiens

1 / 7
Les réfugiés ukrainiens
source: sda / amel pain
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un potentiel «crime de guerre» filmé par un drone

Plus d'éclairages sur ce qui se passe en Ukraine:

Que se passe-t-il dans la tête de Poutine?

Link zum Artikel

Pas facile d'être russe en Suisse: «Je n’ose même plus dire le mot russe»

Link zum Artikel

L'objectif de Poutine en Ukraine? Etendre sa sphère d'influence

Link zum Artikel

Pourquoi personne ne peut se passer de l'Ukraine économiquement

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La politique russe est grossière», le diplomate qui a lâché Poutine balance
Il a démissionné à Genève et sa décision fait le tour du monde. Boris Bondarev a osé, il a lâché la Mission russe. Il commente sa situation dans une interview à 24 heures, voici ce qu'il faut en retenir.

La décision a provoqué un séisme dans le monde bien rangé de la Genève internationale et a provoqué des remous dans le monde entier: Boris Bondarev, un haut diplomate russe, a démissionné avec fracas en réglant ses comptes avec Poutine.

L’article