DE | FR

Le sud de Haïti va recevoir 600 millions de dollars pour se reconstruire

La communauté internationale s'est engagée, lors d'une réunion tenue mercredi à Port-au-Prince, à donner 600 millions de dollars pour financer la reconstruction du sud d'Haïti.
La communauté internationale s'est engagée, lors d'une réunion tenue mercredi à Port-au-Prince, à donner 600 millions de dollars pour financer la reconstruction du sud d'Haïti.Image: sda
Cependant, près d'un milliard de dollars est nécessaire pour la seule reconstruction des logements. 130 000 maisons n'ont pas résisté aux séismes d'août 2021.
17.02.2022, 05:2817.02.2022, 10:28

La communauté internationale s'est engagée, lors d'une réunion tenue mercredi à Port-au-Prince, à donner 600 millions de dollars pour financer la reconstruction du sud d'Haïti. La région a été ravagée il y a six mois par un séisme qui a tué plus de 2200 personnes.

«Ces contributions vont bien au-delà de nos attentes»
Ariel Henry, le Premier ministre haïtien

Ces promesses de dons ne correspondent qu'à 30% du plan pour la reconstruction des régions dévastées par le séisme du 14 août, évalué à près de deux milliards de dollars sur quatre ans, mais davantage que les 25% initialement estimés.

Alors que trois écoles sur quatre de la région ont également été détruites ou sévèrement endommagées durant la catastrophe, le secteur de l'éducation nécessite, pour sa part, de plus de 400 millions de dollars de financement.

Malgré ce défi de trouver l'argent nécessaire au relèvement à long terme de la péninsule sud de l'île caribéenne, les Nations Unies ont surtout tenu à saluer la nouvelle approche de l'aide humanitaire étrangère envers l'État haïtien, à l'initiative du plan de reconstruction.

«Ces donations, grandes et petites, démontrent que la communauté internationale est engagée à travailler avec le gouvernement et les gens de ce pays»
Amina Mohammed, secrétaire générale adjointe de l'Onu

La gestion des fonds contrôlée par l'ONU

En 2010, après le terrible séisme qui avait tué plus de 200 000 personnes et jeté à la rue un million et demi d'Haïtiens, l'aide internationale d'ampleur n'avait pas du tout été coordonnée et s'est au final révélée très peu efficace:

  • Douze ans après le drame, le centre-ville de Port-au-Prince, dont plusieurs ministères et le palais présidentiel, n'a toujours pas été reconstruit;
  • Faute d'organisation dans le relogement des sinistrés, les constructions anarchiques ont gagné des zones entières de la capitale, souvent non constructibles, plaçant des milliers de familles à la merci d'une prochaine catastrophe naturelle.

Alors qu'Haïti est plongée aujourd'hui dans une profonde crise de gouvernance, sans dirigeant légitime sept mois après l'assassinat du président Jovenel Moïse, les bailleurs assurent que la gestion des fonds promis sera contrôlée pour éviter corruption et détournement.

Le fonds de placement, développé par les Nations Unies, «garantira que l'argent des donateurs sera décaissé de manière responsable, efficace et réfléchie, afin d'apporter le maximum de transparence et d'impact possible dans la vie des Haïtiens», a affirmé Amina Mohammed. (ats/jch)

Ailleurs, sur la planète: Des centaines d'oiseaux tombent morts dans le nord du Mexique

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les Etats-Unis envisagent d'envoyer les forces spéciales à Kiev
Afin d'éviter une nouvelle escalade du conflit en Ukraine, le président américain Biden a jusqu'à présent exclu d'envoyer des soldats dans la zone de guerre. Mais il pourrait désormais y avoir un changement de cap.

Des dizaines de soldats des «forces spéciales américaines» pourraient être déployés dans la capitale ukrainienne ces prochains jours. Un plan serait à l'étude au sein du Pentagone et du Département d'Etat. L'objectif? Protéger l'ambassade américaine de Kiev qui a rouvert ses portes, rapporte le Wall Street Journal. Un retour de la «Marine Corps Security Guard» serait également à l'étude. Cette unité est chargée de la protection des ambassades américaines dans le monde entier.

L’article