DE | FR

Le résumé d'une journée mortelle en Israël en 4 points

Des roquettes tirées de Gaza volent vers Israël.
Des roquettes tirées de Gaza volent vers Israël.Image: sda
Au moins 20 personnes, dont neuf enfants, ont été tuées lundi, en Israël, et la tension ne semble pas retomber après le déclenchement d'un incendie près de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem.

10.05.2021, 22:4311.05.2021, 17:55

C'est le quatrième jour de violence en Israël entre Palestiniens et forces de l'ordre de l'Etat Hébreu. Retour sur un lundi meurtrier.

Déroulement de la journée

  • Dans la nuit de dimanche à lundi, des ballons incendiaires et sept roquettes avaient été lancés de Gaza vers le sud du territoire israélien.
  • Des centaines de Palestiniens ont lancé, lundi matin, des projectiles en direction des forces israéliennes positionnées sur l'Esplanade des Mosquées. Les policiers ont riposté en tirant des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes. Selon le Croissant Rouge palestinien, 331 Palestiniens ont été blessés, dont plus de 200 ont été évacués vers des hôpitaux.
  • Les affrontements ont cessé dans l'après-midi, mais la situation restait tendue dans la Vieille ville.
Image: sda
  • Un incendie, visible à plus de deux kilomètres à la ronde, s'est déclaré lundi soir dans l'enceinte de l'Esplanade des Mosquées où se trouvaient des milliers de fidèles pour la prière du soir.
  • Le Hamas et d'autres groupes armés palestiniens présents à Gaza multipliaient, lundi soir, les tirs de roquettes vers le sud d'Israël. Certaines ont été bloquées, mais d'autres se sont abattues sur le territoire de l'Etat hébreu.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a accusé le mouvement islamiste d'avoir franchi «une ligne rouge en tirant des roquettes jusque dans la région de Jérusalem». Il a promis une riposte musclée:

«Israël réagira avec force, celui qui attaque paiera le prix fort. Je vous le dis, citoyens d'Israël, le conflit actuel pourrait durer un certain temps.»
Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien

Nombreuses victimes

Selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, au moins vingt personnes, dont neuf enfants, sont mortes dans les raids israéliens, qui ont également fait 65 blessés. Le Hamas, au pouvoir dans l'enclave, avait auparavant rapporté la mort d'un de ses commandants dans l'une de ces frappes.

La cause des tensions

Le Hamas avait mis en garde Israël si ses forces ne se retiraient pas lundi soir de l'Esplanade des Mosquées, haut lieu de tensions entre Palestiniens et Israéliens dans le coeur de la Vieille ville de Jérusalem.

Ces tirs de roquettes interviennent au quatrième jour de violences entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville illégalement occupée et annexée par Israël selon le droit international.

Ces violences ont coïncidé avec «la Journée de Jérusalem», célébrée, lundi, selon le calendrier hébraïque pour marquer la conquête de Jérusalem-Est par Israël en 1967. L'un des vecteurs de tension des dernières semaines à Jérusalem-Est est la menace d'expulsion de familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah au profit de colons israéliens.

Condamnations internationales

Les appels internationaux au calme se sont multipliés ces derniers jours. Lundi soir, les Etats-Unis ont condamné «le plus fermement possible» les tirs de roquette du Hamas. Ils ont dénoncé une «escalade inacceptable» et appelé toutes les parties au «calme» et à la «désescalade des tensions».

Londres a également condamné les tirs de roquettes contre Israël et appelé à une «désescalade immédiate». Dénonçant une «nouvelle escalade insensée», Berlin a exhorté Israéliens et Palestiniens à «éviter de nouvelles victimes civiles». (ats/jah)

Les heurts à Jérusalem en images

1 / 15
Les affrontements en Israël
source: ap / khalil hamra
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce soldat japonais a vécu 30 ans dans la jungle et ça a inspiré un film
Hirō Onoda fait partie de ces soldats japonais oubliés de la Seconde Guerre mondiale. Pendant près de 30 ans, il est resté caché sur une île jusqu'à ce que quelqu'un le retrouve. Voici son histoire.

En décembre 1944, au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, un lieutenant de l'armée japonaise nommé Hirō Onoda a été transféré sur la petite île de Lubang située dans l'archipel des Philippines afin de combattre les Américains. Sa mission: se rendre derrière les lignes ennemies avec un petit groupe de soldats et y récolter des informations.

L’article