DE | FR
Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable de l'accusation la plus grave portée contre elle, celle de trafic sexuel, qui, à elle seule, est passible d'une peine maximale de 40 ans.
Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable de l'accusation la plus grave portée contre elle, celle de trafic sexuel, qui, à elle seule, est passible d'une peine maximale de 40 ans.Image: sda

Ghislaine Maxwell reconnue coupable... que va-t-elle devenir?

Un jury américain l'a reconnue coupable de cinq des six chefs d'accusation, mais la procédure judiciaire n'est pas terminée pour l'ex-compagne de Jeffrey Epstein.
31.12.2021, 04:4731.12.2021, 06:13

Ghislaine Maxwell a été déclarée coupable de l'accusation la plus grave portée contre elle, celle de trafic sexuel, qui, à elle seule, est passible d'une peine maximale de 40 ans. Au total, celle qui a passé dix ans aux côtés du financier Jeffrey Epstein et qui a «célébré» ses 60 ans le jour de Noël risque... 65 ans de prison.

Elle risque des décennies derrière les barreaux

Un rapport sera compilé à l'attention de la juge Alicia Nathan, qui a présidé le procès. Ce rapport sera remis par un enquêteur impartial qui examinera des éléments tels que les liens familiaux, l'éducation et les antécédents professionnels de l'ancienne jet-setteuse. Ce document déterminera si l'un de ces éléments doit influencer sur la sévérité ou la clémence de la peine.

«Etant donné l'implication de mineurs, le juge est largement en mesure d'imposer une peine importante, et sur la base des preuves qui ont été présentées au procès, franchement, je m'attends à ce que le juge lui impose une peine très sévère.»
Sarah Krissoff, ancienne procureure du district sud de la ville de New York

En attendant sa condamnation, Ghislaine Maxwell sera détenue au Metropolitan Detention Center de Brooklyn, où elle est maintenue à l'isolement depuis juillet 2020, et dont elle s'est déjà plainte des conditions de détention.

Ses avocats vont faire appel

Comme le rapporte BBC News, l'équipe juridique de Maxwell a rapidement annoncé son intention de faire appel du verdict:

«Nous croyons fermement en l'innocence de Ghislaine. Nous sommes évidemment très déçus par le verdict. Nous avons déjà commencé à travailler sur l'appel et nous sommes convaincus qu'elle sera justifiée.»
L'un de ses avocats, Bobbi Sternheim

Et selon les experts juridiques, obtenir l'annulation d'un tel verdict en appel n'est pas une tâche facile:

«Il faudrait qu'elle démontre une erreur dans la manière dont l'affaire a été jugée, ou une mauvaise conduite du jury, ce qui sera difficile à démontrer dans les deux cas.»
Carl Tobias, professeur de droit à l'université de Richmond, au Royaume-Uni

Un autre procès pourrait d'ailleurs se profiler

Maxwell doit encore faire face à deux accusations de parjure, qui sont chacune passibles d'une peine maximale de cinq ans de prison. Dans ces affaires, elle est accusée d'avoir menti sous serment lors d'une déposition en 2016 pour un procès intenté contre Jeffrey Epstein par Virginia Giuffre, la principale accusatrice du Prince Andrew.

Ce procès a déjà été réglé pour un montant non divulgué. Cependant, au cours de la déposition, qui est un témoignage sous serment, Maxwell a répété, à plusieurs reprises, qu'elle n'était pas au courant des abus d'Epstein, ce qui vient d'être largement démenti avec ce jugement. Pour ces parjures, elle devra probablement retourner devant un tribunal dès l'année prochaine.

Ghislaine Maxwell et Jeffrey Epstein:

Image: twitter

Sa dernière carte? Donner des noms

Celle qui a la triple nationalité américaine, française et britannique pourrait utiliser une dernière carte et celle-ci est non négligeable: elle pourrait coopérer avec les procureurs et citer les noms d'autres personnes liées à Jeffrey Epstein en échange d'une peine plus légère.

Ghislaine Maxwell était une mondaine extrêmement connectée, et elle a présenté beaucoup de personnes riches et puissantes à l'ex-financier déchu, y compris les anciens présidents américains Bill Clinton et Donald Trump, ainsi que le prince Andrew. Cependant, jusqu'ici, aucun d'entre eux, mis à part le membre de la famille royale britannique, n'a été accusé d'actes répréhensibles par les victimes d'Epstein.

Un peu de légèreté: Une fouine sème la pagaille dans un supermarché

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
#MeToo: un éditeur de jeux vidéos licencie 40 employés d'un seul coup
700 signalements ont été enregistrés par l'éditeur de «Candy Crush», lors des sept derniers mois, pour des affaires d'agression, de harcèlement ou d'abus sexuel. Scandale.

Près de 40 salariés du géant américain des jeux vidéo Activision Blizzard ont été licenciés et une quarantaine d'autres ont fait l'objet de mesures disciplinaires depuis juillet en raison de comportements sexuels inappropriés. C'est ce qu'a affirmé lundi le Wall Street Journal.

L’article