International
Joe Biden

Joe Biden qualifie Xi Jinping de dictateur en marge d'un sommet

President Joe Biden greets China's President President Xi Jinping at the Filoli Estate in Woodside, Calif., Wednesday, Nov, 15, 2023, on the sidelines of the Asia-Pacific Economic Cooperative con ...
Les deux chefs d'Etat se sont rencontrés en Californie.Keystone

Biden qualifie Xi de dictateur et assure qu'ils se parleront «directement» en cas de crise

Le président américain Joe Biden s'est félicité mercredi du fait qu'il pourra parler à son homologue chinois Xi Jinping «directement» et «immédiatement» en cas de crise, à l'issue de leur sommet en Californie. Il a aussi rappelé qu'il considérait le Chinois comme un dictateur.
16.11.2023, 07:0316.11.2023, 07:39
Plus de «International»

Les deux dirigeants ont convenu de «maintenir les lignes de communication ouvertes, y compris entre le président Xi et moi-même», a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

«Lui et moi avons convenu que chacun d'entre nous pouvait décrocher son téléphone, appeler directement et qu'il serait entendu immédiatement»
Joe Biden

Joe Biden a en outre salué des discussions «constructives et productives» avec le dirigeant chinois Xi Jinping, faisant part notamment d'un accord sur le rétablissement des communications militaires entre les deux pays et l'engagement de Pékin à lutter contre le fentanyl. «Je viens de terminer plusieurs heures de réunions avec le président Xi et je pense qu'il s'agit des discussions les plus constructives et les plus productives que nous ayons eues», a-t-il déclaré.

Le dictateur

Le président américain a affirmé aussi qu'il considérait toujours son homologue chinois comme un «dictateur». Il a ainsi repris une expression qui a par le passé suscité l'indignation de Pékin.

«C'est un dictateur dans le sens où voilà un homme qui dirige un pays, un pays communiste, qui repose sur une forme de gouvernement totalement différente de la nôtre.»
Joe Biden

Les deux hommes ont eu une réunion avec leurs délégations respectives, puis un déjeuner de travail en petit comité - poulet à l'estragon et gâteau aux amandes au menu - et enfin une promenade en tête-à-tête, clairement organisée pour les photographes et les caméras.

Un sommet réglé au millimètre, après des semaines de tractations, dans un domaine niché au sein des collines californiennes, qui a servi, pour l'anecdote, de décor aux vénéneuses intrigues du feuilleton roi des années 1980, «Dynasty». Le président américain avait appelé, au début de la réunion, à gérer la rivalité de manière «responsable», pour «s'assurer qu'elle ne dégénère pas en conflit».

(sda/ats/afp)

L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie

1 / 13
L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
source: www.imago-images.de / imago images
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
À Berlin, Macron plaide pour la démocratie et l'Europe
Au premier jour d'une visite d'État en Allemagne, Emmanuel Macron a martelé dimanche depuis Berlin l'importance de voter aux élections européennes. Un moyen de défendre la démocratie, qui n'a «jamais eu autant d'ennemis à l'intérieur et à l'extérieur».

Plongé dès sa descente d'avion dans le bain d'une «Fête de la démocratie» qui célèbre les 75 ans de la Constitution allemande, le président français a donné le ton de sa visite d'Etat de trois jours, à l'invitation de son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier.

L’article