DE | FR
Kim Jong Un lors du défilé militaire pour marquer le 90e anniversaire de l'armée nord-coréenne sur la place Kim Il Sung à Pyongyang, en Corée du Nord, le lundi 25 avril 2022.
Kim Jong Un lors du défilé militaire pour marquer le 90e anniversaire de l'armée nord-coréenne sur la place Kim Il Sung à Pyongyang, en Corée du Nord, le lundi 25 avril 2022.Image: keystone

Kim Jong Un a présenté un «missile monstre», et ce ne sera pas le dernier

Jusqu'où Kim Jong Un ira-t-il? Le dirigeant nord-coréen a annoncé son intention de «renforcer et développer» l'armement nucléaire de son pays, lors d'un discours prononcé à l'occasion d'un défilé militaire à Pyongyang, ont rapporté mardi les médias officiels.
26.04.2022, 07:5626.04.2022, 10:16

Les armes nucléaires sont «un symbole de la puissance nationale». Ces propos, rapportés par l'agence de presse nord-coréenne KCNA, ont été prononcés lundi au cours d'un discours à l'occasion de la parade militaire sur la place Kim Il Sung à Pyongyang. Cela, pour les 90 ans de l'Armée populaire de Corée.

«Nous continuerons à prendre des mesures pour renforcer et développer les capacités nucléaires de notre nation à un rythme accéléré»
Kim Jong Un, président de la Corée du Nord

Alors que le pays fait l'objet de sanctions internationales sévères en raison de ses programmes nucléaires et balistiques, le chef d'état a affirmé: «en vue d'un contexte politique et militaire turbulent et des différentes crises à venir... nous allons encore augmenter notre puissance à un rythme aussi rapide que possible», a-t-il ajouté dans un contexte où les négociations internationales visant à convaincre ce dernier d'y renoncer sont au point mort.

Rôle dissuasif

Lundi, les experts de la Corée du Nord s'attendaient à ce que cette parade soit l'occasion de présenter ses armes les plus sophistiquées.

Kim Jong Un, au centre, et son épouse Ri Sol Ju lors du défilé militaire le lundi 25 avril 2022.
Kim Jong Un, au centre, et son épouse Ri Sol Ju lors du défilé militaire le lundi 25 avril 2022.Image: sda

Du point de vue nord-coréen, les armes nucléaires de son pays ont avant tout un rôle dissuasif. Elles pourraient être déployées si les «intérêts fondamentaux» de la Corée du Nord étaient menacés. Et l'une d'entre elles semble remplir tous les critères recherchés par la Corée du Nord.

Missile Hwasong-17

Un «missile monstre» du nom de Hwasong-17, capable d'emporter plusieurs ogives qui suivent une trajectoire indépendante au moment de leur rentrée dans l'atmosphère a été testé avec succès le 24 mars, a déclaré l'agence KCNA.

«Les spectateurs ont poussé de grands cris de joie, très excités de voir le missile balistique intercontinental géant Hwasongpho-17 qui s'est élevé dans le ciel le 24 mars pour démontrer au monde entier la puissance absolue de la Corée du Nord et la position stratégique de notre République»
kcna
Image: sda

Le Hwasong-19 avait été présenté pour la première fois en octobre 2020, au cours d'un défilé militaire à Pyongyang. (mndl/ats)

Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir

1 / 6
Plus d'images de Kim Jong-un portant son manteau en cuir
source: epa kcna / kcna
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Sinon, on a des nouvelles de Kim Jong Un. Il va bien, il fait du cheval

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Joe Biden se rend au Japon pour consolider le leadership américain
Le président américain Joe Biden est arrivé dimanche au Japon, dernière étape de sa première tournée en Asie depuis son entrée en fonctions, sur fond de menace nord-coréenne, d'ambitions géopolitiques de la Chine et de guerre en Ukraine.

Le président américain Joe Biden est arrivé dimanche au Japon, dernière étape de sa première tournée en Asie depuis son entrée en fonctions, sur fond de menace nord-coréenne, d'ambitions géopolitiques de la Chine et de guerre en Ukraine.

L’article