DE | FR

Londres débloque une aide pour l'éducation des filles

1,6 milliard d'enfants étaient non scolarisés à travers le monde au plus fort de la fermeture des écoles.
1,6 milliard d'enfants étaient non scolarisés à travers le monde au plus fort de la fermeture des écoles.Image: EPA UNICEF
La pandémie de coronavirus a aggravé les obstacles déjà existants à la scolarisation des petites filles, comme la pauvreté, les violences sexistes et les mariages d'enfants.
13.05.2021, 02:1916.05.2021, 17:49

Le Royaume-Uni a accordé mercredi 12 mai un financement de 55 millions de livres (64 millions d'euros) à un programme soutenant la scolarisation des petites filles dans les pays en développement. Il s'agit d'un plan pour scolariser 40 millions d'écolières supplémentaires d'ici 2026.

Cette somme sera octroyée à What Works Hub for Global Education. Un nouveau programme» de recherche qui conseillera les gouvernements d'Afrique et d'Asie sur les moyens les plus efficaces et rentables de réformer leurs systèmes scolaires et favoriser la scolarisation des filles, explique The Guardian.

1,6 milliard d'enfants non scolarisés à travers le monde

Le Premier ministre Boris Johnson, craint que la pandémie ne crée «une génération perdue» de «petites filles dont l'éducation a été écourtée». Le coronavirus a provoqué une crise sans précédent de l'éducation, avec 1,6 milliard d'enfants non scolarisés à travers le monde au plus fort de la fermeture des écoles.

Il a également aggravé les obstacles déjà existants à la scolarisation des petites filles, comme la pauvreté, les violences sexistes et les mariages d'enfants.

«Aider les filles à bénéficier de douze années d'éducation de qualité est l'un des investissements les plus judicieux que nous puissions faire alors que le monde se remet du Covid-19»
Boris Johnson

Cette contribution financière britannique s'inscrit dans un plus vaste plan d'action:

Scolariser 40 millions de jeunes filles supplémentaires d'ici 2026

Apprendre à lire à 20 millions d'autres avant l'âge de 10 ans

Cette annonce intervient alors que Londres se trouve sous le feu des critiques pour la coupe drastique de son aide au développement. Celle-ci est passée de 0,7% à 0,5% de la richesse nationale soit d'environ 15 à 10 milliards de livres (19 à 15 milliards CHF).

Londres accueillera en juillet un sommet sur l'éducation organisé conjointement avec le Kenya et destiné à récolter auprès des pays riches 5 milliards de dollars (6,5 milliards CGF). (ga)

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Stepan a gagné un prix à Cannes (mais il n'a toujours pas l'air content)
L'influenceur ukrainien le plus grincheux d'Internet, qui draine plus d'un million de fans sur les réseaux sociaux, a remporté mercredi un prix prestigieux à Cannes, à l'issue du World Blogger Awards (Wipa).

Il avait fui Kiev en mars pour trouver refuge sur la Côte d'Azur, après un périple chaotique. Mais Stepan, vedette ukrainienne qui s'est rendue célèbre avec sa moue renfrognée (et son amour du vin rouge et des cocktails), est vite retombée sur ses pattes.

L’article