bien ensoleillé-3°
DE | FR
International
maladie

Les cancers du foie devrait bondir de 55% en 2040

Le nombre de cancers du foie devrait bondir de 55% en 2040

C'est ce que soutient une nouvelle étude. Pour éviter cette augmentation, les pays doivent parvenir à une diminution annuelle d'au moins 3 % de l'incidence du cancer du foie et des taux de mortalité.
07.10.2022, 11:2307.10.2022, 12:55

Une nouvelle étude dévoilée ce jeudi par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), à Lyon, révèle que le nombre de personnes qui développent ou meurent d'un cancer du foie chaque année dans le monde pourrait augmenter de plus de 55% d'ici à 2040.

Les résultats de l'analyse ont montré qu'en 2020, environ 905 700 personnes dans le monde avaient reçu un diagnostic de la maladie et que, dans le même temps, 830 200 en étaient décédées. Ils ont, par ailleurs, permis de conclure que le cancer du foie était l’une des trois principales causes de décès par cancer dans 46 pays. Le nombre de cas et de décès sont les plus élevés en Asie de l’Est et du Sud-Est ainsi qu’en Afrique du Nord.

Meilleur contrôle des facteurs de risque

A en croire les projections des scientifiques, si l'augmentation poursuit sur ce rythme, en 2040, 1,4 million de personnes seront diagnostiquées et 1,3 million mourront d'un cancer du foie.

Une issue qui se révèle «largement évitable», estime la chercheuse au CIRC Isabelle Soerjomataram, qui propose d'augmenter les contrôles des principaux facteurs de risque tels que les virus de l'hépatite B ou C, la consommation d'alcool ou encore le surpoids. (mndl)

Une femme menottée dans une voiture se fait percuter par un train

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voici les nouveaux robots de combat que Poutine veut envoyer en Ukraine
La Russie a l'intention d'utiliser de nouveaux robots de combat contre les chars occidentaux. Les premiers modèles seraient déjà en route vers l'Ukraine.

Alors que la guerre s'apprête à prendre un nouveau tournant avec l'arrivée sur le terrain des chars américains Abrams et allemands Leopard, la Russie se prépare, elle aussi, à sortir les grands moyens. Elle vient d'annoncer son intention d'utiliser des robots de combat de son propre développement, les «Marker».

L’article