DE | FR

A la frontière mexicaine, rien n'arrête le rêve américain des migrants

Des migrants clandestins se dirigent à pied et en camionnette en direction de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.
Des migrants clandestins se dirigent à pied et en camionnette en direction de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.Image: Shutterstock
Les interpellations de migrants à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique ont nettement augmenté en avril. Malgré cela, les clandestins continuent d'affluer et de croire que leur vie sera meilleure sur le sol américain.
12.05.2021, 15:2212.05.2021, 15:46

Washington n'a ainsi pas réussi à dissuader les candidats à l'immigration: Les autorités frontalières américaines ont rapporté avoir empêché l'entrée de 178 622 personnes qui n'étaient pas munies des documents nécessaires, soit 5000 de plus par rapport au mois de mars. Ce chiffre est dix fois plus élevé par rapport à celui d'avril 2020.

Les chiffres et une crise

L'ex-président Donald Trump avait appliqué une politique particulièrement restrictive dans ce domaine. Avec l'arrivée de l'administration Biden, des migrants ont espéré pouvoir bénéficier d'un traitement plus permissif.

  • En avril, le nombre d'adultes tentant de pénétrer aux Etats-Unis par la frontière sud-ouest, a augmenté de 10% par rapport à mars, soit 111 301 personnes.
  • Ceux arrivés en famille, souvent avec des enfants en bas âge, ont été au nombre de 50 000, soit une baisse d'environ 8% par rapport au mois précédent.
  • Le nombre d'enfants non-accompagnés, que l'administration Biden autorise à rester aux Etats-Unis chez des proches, a été de 17 171, en baisse par rapport aux 18 890 comptabilisés en mars.

Mais ces chiffres sont bien supérieurs à ceux enregistrés lors des premiers mois suivant la prise de fonction du président Biden. Ses détracteurs parlent d'une «crise» à la frontière. La plupart des migrants sont originaires du Mexique, Guatemala, Honduras et Salvador. (ats)

Les affrontements en Israël

1 / 15
Les affrontements en Israël
source: ap / khalil hamra
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les gens au resto

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
J. K. Rowling exprime son soutien à Rushdie et se fait menacer de mort
L'autrice d'Harry Potter a reçu une menace de mort sur Twitter après avoir publié un message de soutien à Salman Rushdie, dont l'état est critique après une attaque au couteau.

Menacée de mort pour un message de soutien à Salman Rushdie, J. K. Rowling a prévenu la police. Selon le Daily mail, l'homme qui a proféré les menaces supporte le même groupe extrémiste que l'assaillant de Salman Rushdie.

L’article