DE | FR

80% des déchets plastiques s'échouent sur les plages

Image: Shutterstock
Des chercheurs bernois ont découvert qu'environ 80% des déchets plastiques ne gagnent pas la pleine mer, mais s’échouent sur les plages ou dérivent près des côtes.
02.06.2021, 15:5603.06.2021, 15:40

Les scientifiques du Centre Oeschger pour la recherche climatique à l'université de Berne ont annoncé mercredi que la majeure partie du plastique ne se trouve pas en pleine mer. Ces déchets flottants restent près des côtes ou s’échouent sur les plages, bien plus que ce que l’on imaginait auparavant.

«Dans tous les scénarios que nous avons calculés, environ 80% des déchets plastiques flottants dérivent cinq ans après avoir été jetés à la mer et ne s’éloignent pas à plus de dix kilomètres de la côte»
Victor Onink, auteur principal de l’étude

Des conséquences graves pour l'environnement

La plus forte proportion de plastique échoué se trouve dans les régions du monde avec les plus grandes sources de déchets plastiques, avec des conséquences graves pour l'environnement:

  • Les zones plus impactées sont l’Asie du Sud-Est et la mer Méditerranée.
  • Les zones les moins peuplées comme les régions polaires, la côte chilienne et des parties de la côte australienne sont les moins impactées.

Les raisons

Le fait qu’il y ait beaucoup plus de déchets plastiques dans la mer Méditerranée s'explique par deux raisons, selon l'auteur de l'étude:

  1. Une grande quantité de plastique pénètre dans la mer Méditerranée, notamment par le Nil, une mer relativement petite et fermée.
  2. Une grande partie du plastique s’échoue de manière locale.

Les initiatives en pleine mer sont-elles nécessaires?

Par ailleurs, le chercheur bernois porte un regard plutôt critique sur les initiatives qui visent à collecter le plastique dans les océans et qui font l’objet d’une grande attention médiatique: «La concentration de plastique en pleine mer est relativement réduite», fait-il remarquer.

«On peut se demander si les ressources sont réellement déployées de la manière la plus efficace possible dans le cadre de ces projets», dit-il. D’autres approches pour nettoyer le plastique des océans seraient plus prometteuses: avant tout empêcher que le plastique n’arrive dans la mer. Ou bien repêcher le plastique au niveau des grands fleuves. Pour rappel: entre 1 et 13 millions de tonnes de plastique se retrouvent tous les ans dans les océans. (ats)

Paniqué par le changement climatique, ce Romand fait la révolution

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce Russe rentre du travail, tombe dans du bitume et passe une mauvaise nuit
Dans la région pétrolière russe du Tatarstan, un homme s'est retrouvé dans une situation désespérée, coincé dans une mare de bitume où il a passé la nuit couvert de la tête aux pieds. Il a pu être sauvé.

Un homme a certainement passé la pire nuit de sa vie après s'être retrouvé coincé dans une fosse de bitume. Ce Russe de 32 ans est tombé alors qu'il rentrait chez lui après son travail, dans la région pétrolière du Tatarstan et n'a pas pu sortir tout seul.

L’article