DE | FR
People

Mort inattendue du grand couturier Thierry Mugler

C'était un artiste protéiforme et l'un des créateurs favoris des stars de Jerry Hall à Kim Kardashian, en passant par Cardi B. Il est décédé dimanche à 73 ans.
24.01.2022, 06:1124.01.2022, 10:37

Le créateur Thierry Mugler est mort dimanche à 73 ans de «mort naturelle», a annoncé son attaché de presse à l'AFP. Ayant régné sur la mode des années 1980, il continuait de ravir des stars internationales avec ses tenues spectaculaires aux silhouettes marquées.

Selon son attaché de presse Jean-Baptiste Rougeot, la mort du grand couturier, qui se faisait désormais appeler Manfred Thierry Mugler, est survenue de façon inattendue dimanche après-midi. Il avait encore des projets et devait annoncer de nouvelles collaborations en début de semaine, a-t-il indiqué.

Entre couture et grand spectacle

Né à Strasbourg en décembre 1948, Thierry Mugler était arrivé à Paris à 20 ans, puis avait créé sa propre griffe «Café de Paris» en 1973, avant, un an plus tard, de fonder la société «Thierry Mugler». Ses silhouettes structurées et sophistiquées s'étaient rapidement imposées. La «femme Mugler», aux épaules accentuées, décolletés plongeants et tailles corsetées, a fait le tour du monde, de Jerry Hall à Kim Kardashian. Jusqu'en avril, une exposition lui rend hommage au Musée des arts décoratifs à Paris, le teaser. 👇

Metteur en scène dans l'âme, il avait marqué les esprits en devenant pionnier, dès les années 1970, des défilés à grand spectacle. Il s'était plus tard lancé dans la création de parfums. Son premier modèle féminin «Angel», lancé en 1992, a connu un très grand succès, jusqu'à disputer la première place des ventes au mythique N°5 de Chanel.

Ses collections mode avaient aussi marqué le monde politique, comme lorsqu'en 1985, où le ministre français de la Culture Jack Lang fut sifflé à l'Assemblée nationale à cause de son costume col Mao signé Mugler, porté sans cravate.

Retiré en 2002, mais présent sur le dos des stars

Thierry Mugler s'était retiré de la mode en 2002. Mais les icônes de la pop culture d'aujourd'hui, comme Lady Gaga, Beyoncé, Cardi B ou Kim Kardashian, arborent encore ses tenues d'archives pour les grandes occasions.

Ainsi, en septembre 2021, pour l'inauguration de l'exposition «Thierry Mugler, Couturissime» au Musée des arts décoratifs à Paris, la rappeuse américaine Cardi B (ici ☝) avait posé à ses côtés, vêtue d'une spectaculaire robe à paillettes rouge, surmontée de plumes.

Parmi les dernières photos sur son compte Facebook, on peut voir Kim Kardashian, en tenue et chapeau de cow-bow métallisés, conçue pour elle pour Halloween par le créateur.

Du podium au cabaret

En 2013 et 2014, le couturier avait voulu «bousculer» l'art de la revue en lançant les «Mugler Follies» dans un théâtre parisien, transformé en cabaret.

L'artiste confie: «Je fais beaucoup plus maintenant: de l'architecture, du design, monter une revue, mettre en scène... Quand j'étais couturier, c'était une mise en scène journalière proposée à des clientes. Maintenant, c'est une narration, une histoire, des shows, des films...» (jah/ats)

Dans l'actu: une journaliste se fait renverser par une voiture en plein direct

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Mexico: les corridas sont temporairement suspendues
Les corridas dans les arènes de Mexico, les plus grandes au monde, ont été interrompues quelques jours.

Cette décision de justice sans précédent et très symbolique relance le débat sur l'interdiction définitive de la tauromachie au Mexique.

L’article