DE | FR
Image: sda
People

Britney Spears reste sous la tutelle de son père

La chanteuse Britney Spears, âgée de 39 ans, est sous la tutelle de son père depuis 2008. Un juge a refusé la demande de levée de tutelle formulée par la popstar.
01.07.2021, 15:2001.07.2021, 18:03

La décision est tombée. Le calvaire continue pour Britney Spears, qui va rester sous la tutelle de son père. La chanteuse américaine s’est vu refuser sa demande de levée de tutelle par la justice de Los Angeles. Elle avait été placée sous ce statut en 2008, après une descente aux enfers très médiatisée.

Une tutelle «abusive»

Cette décision intervient une semaine après que la chanteuse a témoigné devant la cour, estimant sa tutelle «abusive»:

« J’ai dit au monde que je suis heureuse et que je vais bien, mais je suis traumatisée. Je ne suis pas heureuse, je ne peux pas dormir. Je suis tellement en colère. Je pleure tous les jours.»

Les dispositions de cet accord judiciaire ont été vivement contestées ces dernières années, car celles-ci privent la star d'une grande part de son autonomie, notamment financière.

L’avocat de Britney Spears a récemment demandé au tribunal de remplacer Jamie Spears par la tutrice professionnelle, qui cogère actuellement son cas avec son père, ce qui lui a été refusé. (jch)

En parlant de côté sombre, découvrez notre interview TALK sur la face cachée des influenceuses:

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Condamnation confirmée pour l'opposant russe Navalny en appel
L'opposant russe Alexeï Navalny avait fait appel de sa condamnation à neuf ans d'emprisonnement supplémentaires édictée en mars dernier. Mardi, la justice moscovite a réaffirmé sa position.

La justice russe a confirmé mardi en appel la condamnation à neuf ans de prison en «régime sévère» du principal opposant Alexeï Navalny. Celui-ci est jugé pour «escroquerie» et «outrage à magistrat».

L’article