DE | FR
People

Harry règle ses comptes avec son père

Image: sda
Invité dans un célèbre podcast, le prince Harry s’est à nouveau confié sur les différentes épreuves qu’il a traversées. Pour le duc de Sussex, quitter la famille royale lui a permis de «rompre le cycle» de la souffrance.
14.05.2021, 07:2516.05.2021, 08:15

Le Megxit excite les fans de la famille royale britannique depuis plus d'un an. Aujourd'hui, un nouvel épisode des aventures de Meghan et du prince Harry est sorti. Plutôt anglé sur Harry pour le coup. Ce dernier a affirmé, dans une célèbre émission en ligne, avoir déménagé aux Etats-Unis avec femme et enfant pour rompre un «cycle» de «souffrance» dans sa famille, après s'être rendu compte que son père, le prince Charles, le traitait «comme il avait lui-même été traité».

Ces déclarations du prince Harry s'inscrivent dans le prolongement d'une interview choc avec Oprah Winfrey, en mars dernier, qui a fait l'effet d'une bombe au Royaume-Uni. Harry et Meghan y accusaient notamment un membre non identifié de la famille royale britannique de s'être interrogé sur la couleur de peau de leur enfant à naître. Harry avait aussi affirmé que sa famille et le prince Charles lui «avaient littéralement coupé les vivres» début 2020. Pour aller plus loin 👇.

Le prince Harry a assuré au podcast américain «Armchair Expert» ne pas en vouloir à son père, estimant que ce dernier pouvait lui-même avoir «souffert» lorsqu'il était jeune. Mais il dit avoir décidé de ne pas commettre les mêmes erreurs avec ses propres enfants.

«Est-ce que la vie ne revient pas à rompre le cycle?», demande Harry, aujourd'hui père de famille de 36 ans, durant l'interview:

«En tant que parent, si j'ai subi une forme de douleur ou de souffrance, à cause d'une douleur ou d'une souffrance que mon père ou mes parents ont peut-être vécue, je vais faire en sorte de rompre le cycle.»

Harry et Oprah Winfrey vont collaborer pour une série de documentaires consacrés à la santé mentale, «The Me You Can't See», qui débutera le 21 mai sur Apple TV+.

En faisant la promotion de ce programme, le prince Harry a affirmé sur «Armchair Expert» qu'il avait pris conscience, peu après ses vingt ans, qu'il ne voulait pas de ses obligations monarchiques, en partie à cause de «ce que ça a fait à ma maman». Il se souvient aussi de s'être senti «totalement démuni» en voyant sa mère «poursuivie par des paparazzi», lorsqu'il était enfant. (ats/jah)

Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux

1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon Les mariages

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Iran: «Nous sommes prêts à sacrifier notre vie pour notre liberté»
La vague de colère réveillée par la mort, le 16 septembre, de la jeune Mahsa Amini, ne semble pas s'estomper. Sur place, des Iraniens racontent les manifestations, la répression et le combat pour leurs droits.

«Ça ressemblait à un film pour moi», n'en revient toujours pas Golnaz*. Ce jour-là, cette Téhéranaise d'une vingtaine d'années doit se rendre sur l'avenue Valiasr. Réputée être l'avenue la plus longue de tout le Moyen-Orient, avec ses quelque 17 kilomètres, cette artère coupe Téhéran en deux du nord au sud. Bordée d'une armée de platanes, c'est une artère bouillonnante et incontournable de la capitale iranienne.

L’article