DE | FR
Abderrazak Makri, leader du Mouvement de la Société pour la Paix.
Abderrazak Makri, leader du Mouvement de la Société pour la Paix.Image: sda

Le principal parti islamiste en lice revendique la majorité en Algérie

Le résultat des dépouillements des législatives algériennes, marquées par un très fort taux d'abstention n'est pas attendu avant plusieurs jours.
14.06.2021, 07:47

Le principal parti de la mouvance islamiste en lice pour les élections législatives en Algérie, le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), a affirmé, dimanche, être arrivé en tête au lendemain de ce scrutin.

Ces législatives ont été marquées par un très fort taux d'abstention, nouveau signe de désintérêt de la population, après le boycott du scrutin par le mouvement contestataire du Hirak et une partie de l'opposition.

«Le MSP affirme arriver en tête dans la majorité des wilayas (préfectures) et à l'étranger», selon un communiqué de ce parti conservateur, considéré comme modéré et dirigé par Abderrazak Makri. Dans son communiqué, le MSP: «met en garde contre les nombreuses tentatives de modifier les résultats du scrutin comme cela se faisait avant.» Ce parti est la principale formation de l'opposition parlementaire, qui avait décidé de participer au scrutin.

«Nous appelons le président de la République à faire respecter la volonté populaire exprimée ainsi qu'il l'a promis.»

Problème de dépouillement

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections, Mohamed Chorfi, devait faire une déclaration dimanche pour dévoiler des résultats provisoires mais sa conférence de presse a été reportée. En raison du dépouillement «compliqué», il avait fait savoir samedi que les résultats officiels pourraient ne pas être annoncés avant plusieurs jours. (sda/ats/afp)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Etats-Unis: décès mystérieux d'un homme d'affaires anti-Poutine
Dan Rapoport était un opposant avéré au Kremlin et un soutien à l'opposition russe. Il est décédé dans des circonstances mystérieuses.

La mort de Dan Rapoport, un homme d'affaires et opposant avéré à Poutine, laisse perplexe: la dépouille de l'américano-letton de 52 ans a été retrouvée, dimanche dernier, devant son appartement à Washington. Les enquêteurs supposaient jusqu'à présent qu'il s'agissait d'un suicide, mais des détails jettent le doute sur cette version.

L’article