DE | FR
CORRECT SPELLING OF NAME   Abderrazak Makri, leader of the Movement for a Peaceful Society casts his vote in a polling station in the country's first legislative elections sine the ouster of ex-president Bouteflika, in Algiers, Algeria, Saturday, June 12, 2021. The moderate Islamist party claimed victory Sunday June 13, 2021 in Algeria's legislative election even though results were not expected for several more days. (AP Photo/Fateh Guidoum)

Abderrazak Makri, leader du Mouvement de la Société pour la Paix. Image: sda

Le principal parti islamiste en lice revendique la majorité en Algérie

Le résultat des dépouillements des législatives algériennes, marquées par un très fort taux d'abstention n'est pas attendu avant plusieurs jours.



Le principal parti de la mouvance islamiste en lice pour les élections législatives en Algérie, le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP), a affirmé, dimanche, être arrivé en tête au lendemain de ce scrutin.

Ces législatives ont été marquées par un très fort taux d'abstention, nouveau signe de désintérêt de la population, après le boycott du scrutin par le mouvement contestataire du Hirak et une partie de l'opposition.

«Le MSP affirme arriver en tête dans la majorité des wilayas (préfectures) et à l'étranger», selon un communiqué de ce parti conservateur, considéré comme modéré et dirigé par Abderrazak Makri. Dans son communiqué, le MSP: «met en garde contre les nombreuses tentatives de modifier les résultats du scrutin comme cela se faisait avant.» Ce parti est la principale formation de l'opposition parlementaire, qui avait décidé de participer au scrutin.

«Nous appelons le président de la République à faire respecter la volonté populaire exprimée ainsi qu'il l'a promis.»

Problème de dépouillement

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections, Mohamed Chorfi, devait faire une déclaration dimanche pour dévoiler des résultats provisoires mais sa conférence de presse a été reportée. En raison du dépouillement «compliqué», il avait fait savoir samedi que les résultats officiels pourraient ne pas être annoncés avant plusieurs jours. (sda/ats/afp)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

L’ex-président sud-africain Zuma est en prison, l'affaire résumée en 4 points

Condamné depuis une semaine pour une série de scandales de corruption, l’ancien chef du gouvernement sud-africain, Jacob Zuma, vient de passer sa première nuit en prison.

Mercredi, peu avant minuit, heure maximale imposée pour son incarcération, le charismatique et sulfureux Zuma a rendu in extremis les armes. Dans la nuit, un convoi d'une dizaine de voitures a fendu l’obscurité devant sa résidence de Nkandla, en pays zoulou (Est), pour filer vers la prison moderne d'Escourt, à 200 km de là.

Après plusieurs recours en justice ces derniers jours, pour contester sa sentence, Zuma a donc cédé et s'est constitué prisonnier. Ce n'est pas «un aveu de …

Lire l’article
Link zum Artikel