DE | FR
Dans le cadre de ce second tour de la présidentielle 2022, jamais le taux d'abstentionnisme n'a été aussi haut en 50 ans.
Dans le cadre de ce second tour de la présidentielle 2022, jamais le taux d'abstentionnisme n'a été aussi haut en 50 ans.Image: keystone/datawrapper
Présidentielle 2022

Age, profession, abstention: le détail des votations en graphiques

Emmanuel Macron a été réélu président de la France, dimanche soir. Derrière ce résultat se cachent des divisions très nettes. La preuve en quatre graphiques.
25.04.2022, 09:5225.04.2022, 17:42
Suivez-moi
Suivez-moi

Jeunes et seniors en faveur de Macron

Emmanuel Macron a recueilli un fort soutien de quasiment toutes les classes d'âge. Et ce sont les tranches les plus jeunes (18-24 ans) et les plus âgées (70 et plus) qui sont arrivées en tête des votations, avec respectivement 59% et 75% de voix pour le candidat de la République en marche (REM).

Les personnes âgées de 50 à 64 ans et de 25 à 34 ont préféré le programme proposé par Marine Le Pen. Néanmoins, sans trop de conviction. Avec 51% de voix, elles ont accordé à la candidate du Rassemblement national (RN) une légère avance de deux points par rapport au président réélu.

Record d'abstentionnisme

La présidentielle 2022 a été marquée par un élément important: le taux d'abstention estimé à 28%. Dans le cadre de ce second tour, jamais les Français n'ont autant renoncé à aller voter depuis 1969. Cet élément a retenu toute l'attention des médias comme Le Parisien qui a conclu, lundi, à partir de l'un de ses sondages, que ceux ayant boudé les urnes l'avaient fait:

  • A 35% parce qu'aucun des deux candidats ne correspondait à leurs idées.
  • A 25% parce qu'ils ne voulaient pas voter uniquement pour faire barrage à un candidat.
  • Et à 24% parce qu'ils considéraient que le vainqueur était déjà connu.

Autre fait étonnant, la jeune génération, qui fait partie des votants ayant majoritairement voté pour Emmanuel Macron, est également la plus abstentionniste de cette élection.

Qu'ont fait les votants des autres candidats?

En dépit d'une abstention concurrentielle, la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence française semble avoir été largement sauvée par les reports de voix des autres candidats.

Une majorité très nette des électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour a mis un bulletin Emmanuel Macron dans l'urne et seuls 17% ont voté Marine Le Pen. Les électeurs de Yannick Jadot se sont massivement reportés sur le président sortant, tout comme ceux de Valérie Pécresse, tandis qu'une grande majorité des électeurs d'Eric Zemmour se sont reportés sur la candidate du RN.

Une victoire qui ne peut être jugée satisfaisante, jugeait Rachida Dati, invitée sur le plateau de TF1 après l'annonce des résultats de l'élection. Conscient de ces votes émis par défaut, Emmanuel Macron a déclaré être prêt à tenir ses responsabilités et de conclure qu'il n'était plus le candidat d'un camp, mais «le président de tous et toutes».

Cadres et ouvriers au premier plan

Durant les cinq dernières années, nombreux sont les citoyens français à avoir reproché à Emmanuel Macron d'avoir mené une présidence en faveur des riches. Le résultat des votes de ce second tour ne semble pas vouloir contredire cette pensée: le chef d'Etat a été soutenu à 77% par des cadres. Son programme n'a pas convaincu les ouvriers qui n'ont voté pour lui qu'à 33%.

Situation antagonique du côté de Marine Le Pen. Les votants ayant soutenu la candidate perdante étaient majoritairement des ouvriers. Son programme a été rejeté en masse par les cadres.

Qui peut oublié le moment où Jean Lassalle a pété un plomb et insulté un journaliste

Plus d'articles sur le deuxième tour de la présidentielle

Le récap' du premier tour en mèmes

Link zum Artikel

5 ans après son échec, comment Le Pen prépare son débat face à Macron

Link zum Artikel

«Ni Macron, ni Le Pen!» La Sorbonne assiégée par des étudiants en colère

Link zum Artikel

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Etats-Unis et Corée du Sud renforcent leur coopération militaire, mais contre qui?
Joe Biden, le président américain et Yoon Suk-yeol, son homologue coréen du Sud ont émis le souhait de consolider leur collaboration militaire lors de leur première rencontre à Séoul ce samedi. Quelles idées ont-ils derrière la tête? Explications en 6 points.

Les Etats-Unis et la Corée du Sud veulent renforcer leur coopération militaire afin de contrer la «menace» croissante de la Corée du Nord, ont affirmé samedi à Séoul les présidents des deux pays, Joe Biden et Yoon Suk-yeol.

L’article