DE | FR
Présidentielle 2022

Zemmour a répondu aux Français: le résumé en 10 punchlines

Le candidat à la présidentielle a répondu hier soir aux questions des électeurs sur BFMTV. Vous avez manqué l'interview? Voici dix réponses emblématiques de son programme.
10.02.2022, 11:5510.02.2022, 12:35
Suivez-moi

Mercredi soir, le candidat à la présidentielle a répondu aux interrogations des Français sur le plateau de BFMTV. Tous bords politiques confondus, des citoyens ont été conviés à lui soumettre une question sur un sujet qui les préoccupe: pouvoir d'achat, prix du carburant, soutien aux soignants ou accès à l'éducation, sécurité, immigration...

Chaque réponse a permis à Eric Zemmour de détailler ce qu'il prévoit pour la France, à supposer qu'il devienne le prochain chef d'Etat. Vous avez manqué l'émission? Voici les dix réponses qui nous ont marquées.

Le candidat à la présidentielle a proposé ses solutions aux préoccupations des électeurs.
Le candidat à la présidentielle a proposé ses solutions aux préoccupations des électeurs.image: capture d'écran bfmtv

Que compte-t-il faire pour stopper l'arrivée de clandestins?

«Il faut construire [un mur] à toutes les frontières européennes. (...) Les pays qui construisent des murs, comme la Hongrie, ce sont eux qui défendent la civilisation européenne»

Que prévoit-il pour les enfants handicapés des personnes qui arrivent à la retraite?

«J'ai entendu parler d'une maison de retraite où on envoie les personnes âgées avec leurs enfants handicapés, pour ne jamais les séparer»

Va-t-il permettre aux minorités d’être mieux intégrées?

«Non, vu qu'il n'y a pas de minorités en France»

Ne pense-t-il pas qu'il y a des personnes exclues?

«Il n'y a pas de mélange parce que les gens ne veulent pas se mélanger. Il n'y a pas d'intégration, il n'y a que de l'assimilation»

Zemmour pense-t-il réussir à rassembler tous les Français?

«La démocratie, c'est la division, le débat, le clivage. Le clivage, c'est sain. J'assume absolument la division»

Que compte-t-il faire pour l'éducation nationale?

«Il faut rétablir l'ancienne discipline. J'étais un élève rebelle, bavard et insolent, mes enseignants m'ont rendu un service en me faisant taire»

Comment envisage-t-il d'offrir un accès égalitaire de l'éducation à tous les élèves?

«En arrêtant l'immigration, je ferai en sorte que les élèves qui parlent mal le français ne puissent plus se rendre à l'école»

Ce serait quoi la vie d'un homosexuel dans la France de Zemmour?

«Je protègerai les homosexuels. (...) Mais les LGBT sont un lobby et essaient d'imposer leur vision du monde. Ils veulent démolir la norme hétérosexuelle. Ils ont poussé au mariage homosexuel, que j'ai combattu pour des raisons idéologiques»

Que propose-t-il pour l'écologie, autre que le nucléaire?

«Pour commencer, retirer les éoliennes en mer. L'écologie pour moi, c'est la conservation. C'est pour cela que j'ai souvent parlé de la beauté des paysages»

N'est-il pas choquant de se porter candidat à l'élection présidentielle, après avoir été condamné en justice?

«Non. Ma condamnation est une médaille»

Pendant ce temps, au Canada, des camionneurs font la grève.

1 / 11
Grève au Canada des camionneurs
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

«Un mec intelligent», «raciste»: ce que les Suisses pensent de Zemmour

Plus d'articles sur la présidentielle française

Tinder de la présidentielle, l'app «Elyze» sous le feu des critiques

Link zum Artikel

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel

Zemmour a sa version perso de la famille traditionnelle

Link zum Artikel

Sandrine Jadot, l'humanoïde écolo qui piétine le candidat Yannick

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie n'envoie plus de gaz en Finlande, quid de la Suisse?
Moscou met à mal la Finlande. La raison? Le pays nordique a refusé de payer le fournisseur russe Gazprom en roubles. Et pire encore, il a osé demander son adhésion à l'Otan. La Suisse risque-t-elle la même sentence?

Gazprom a «complètement arrêté ses livraisons de gaz» à la Finlande, dévoile le géant russe dans un communiqué. L'échéance du 20 mai est arrivée et le pays nordique n'avait toujours pas payé en roubles (monnaie russe), si bien que la sanction est tombée.

L’article