DE | FR
Présidentielle 2022

Eric Zemmour veut construire un mur anti-immigration «à la Trump»

Le candidat d'extrême droite à la présidentielle française Eric Zemmour a réclamé mercredi soir la construction d'un «mur» à «toutes les frontières» extérieures de l'UE pour lutter contre l'immigration.
Le candidat d'extrême droite à la présidentielle française Eric Zemmour a réclamé mercredi soir la construction d'un «mur» à «toutes les frontières» extérieures de l'UE pour lutter contre l'immigration.Image: sda
Réclamer un mur aux frontières européennes rappelle la politique de l'ancien président américain Donald Trump, une grande inspiration pour le candidat Zemmour.
10.02.2022, 04:4210.02.2022, 07:03

Mercredi soir, sur BFMTV, le candidat d'extrême droite à la présidentielle française Eric Zemmour a réclamé la construction d'un «mur» à «toutes les frontières» extérieures de l'UE pour lutter contre l'immigration. Il veut soutenir financièrement les pays prêts à en bâtir:

«J'y suis favorable. La France et l'Allemagne refusent. La commissaire européenne suédoise [Ylva] Johansson refuse, mais moi je ferai basculer la majorité européenne en faveur du mur, qui sera financé sur les fonds européens»

«Les pays qui ont fait un mur comme la Hongrie défendent la civilisation européenne», a estimé le candidat Reconquête! à la présidentielle d'avril. Favorable à «l'immigration zéro», Eric Zemmour veut un mur à «toutes les frontières européennes» extérieures terrestres. La France, du fait de sa géographie, ne serait pas concernée, a-t-il précisé.

«Et on fera une police spéciale avec des garde-frontières aux frontières françaises»
Eric Zemmour

A la fin janvier, la Pologne avait indiqué entamer la construction d'une nouvelle clôture à sa frontière avec le Bélarus pour bloquer la pénétration de migrants illégaux, à l'origine d'une crise entre Varsovie et Minsk l'an dernier. Le mur doit coûter quelque 353 millions d'euros et doit être achevé au mois de juin.

Durant l'émission sur BFMTV, un échange tendu a en outre eu lieu entre Eric Zemmour et une habitante d'Aubervilliers. L'ancien polémiste a fustigé la «société multiculturelle». «Cela veut dire la guerre de civilisations et cela veut dire que ce sont les plus nombreux qui gagnent, en l'occurrence l'islam», a-t-il lancé. (ats/jch)

«Zemmour casse-toi, Genève est antifa»

Plus d'articles sur la présidentielle française

Tinder de la présidentielle, l'app «Elyze» sous le feu des critiques

Link zum Artikel

Macron contre Le Pen, place au duel télévisé

Link zum Artikel

Zemmour a sa version perso de la famille traditionnelle

Link zum Artikel

Sandrine Jadot, l'humanoïde écolo qui piétine le candidat Yannick

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La politique russe est grossière», le diplomate qui a lâché Poutine balance
Il a démissionné à Genève et sa décision fait le tour du monde. Boris Bondarev a osé, il a lâché la Mission russe. Il commente sa situation dans une interview à 24 heures, voici ce qu'il faut en retenir.

La décision a provoqué un séisme dans le monde bien rangé de la Genève internationale et a provoqué des remous dans le monde entier: Boris Bondarev, un haut diplomate russe, a démissionné avec fracas en réglant ses comptes avec Poutine.

L’article