DE | FR
Présidentielle 2022

Selon Marine, Zemmour ne serait pas fait pour le job

La candidate d'extrême-droite a enjoint, ce dimanche, son concurrent Eric Zemmour à renoncer à sa candidature à l'élection présidentielle. Une pique de plus dans un véritable combat de coqs.
28.11.2021, 16:2728.11.2021, 20:23
Suivez-moi

Parfois, les méthodes les plus directes sont les meilleures. Même si, dans le cas présent, pas sûr que l'invitation de Marine Le Pen à l'intention de son adversaire politique, Eric Zemmour, ne fasse pas un flop.

Invitée ce dimanche sur le plateau du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro, la représentante du Rassemblement national a réagi au doigt d'honneur adressé par Eric Zemmour à une opposante samedi dernier.

Du coup, elle a enjoint son adversaire à abandonner ses ambitions présidentielles. Il paraît que, qui ne tente rien, n'a rien.

Zemmour ne serait pas fait pour le job

Selon Marine Le Pen, le polémiste d'extrême-droite n'est pas prêt: il aurait manqué la «mue» en véritable candidat. Toute personne à vocation de devenir président de la République qui se respecte doit «être capable de garder son sang froid et son calme», recommande sagement la députée, et «de maîtriser son instinct».

«L’exercice de candidat à la présidentielle est un exercice dans lequel il n’est pas à l’aise»
Marine Le Pen, à propos d'Eric Zemmour

Insistant sur le manque d’aisance de Zemmour jusqu'à présent dans cette campagne, elle l'encourage à renoncer et à «se rassembler» - précisant encore qu'il n'apporte aucune «plus-value supplémentaire» aux idées de son propre parti.

Heureusement, Marine a des idées!

Du coup, elle propose d'autres solutions: «Après tout, on peut servir son pays de 1000 façons, dans 1000 fonctions autres que candidat à la présidentielle.»

Et pour le caresser dans le sens du poil, elle ajoute: «Eric Zemmour reste un polémiste, un polémiste de talent. (...) Il a fait beaucoup pour nos idées. Mais en l’occurrence, en se portant candidat, il a plutôt tendance à affaiblir nos scores.»

Qui plus est, elle est persuadée de passer devant

En effet, Zemmour lui ferait inutilement de l'ombre en lui piquant des voix. «S'il n'est pas candidat, je serais devant Emmanuel Macron au premier tour. Ce qui fait qu'au second tour, je suis donnée à 46%».

Reste à voir si le potentiel candidat qui, rappelons, n'a encore rien officialisé, sera sensible à invitation et saura entendre raison devant les recommandations bienveillantes de sa compétitrice. Rien n'est moins sûr.

Ça vire à la chamaillerie

C'est un véritable concours de piques que se lancent les deux figures de l'extrême-droite, plus ou moins à équité dans les sondages. Marine Le Pen et Eric Zemmour recueillent tous les deux autour de 16% d’intentions de vote, se disputant la deuxième place au premier tour de la présidentielle derrière Macron.

«Je note que ses critiques sont extrêmement violentes et sont surtout très personnelles», a déploré encore la candidate dimanche sur le plateau du Grand Jury.

En effet, le polémiste s'est toujours montré vertement critique à son égard. Fin octobre, il a clamé que «Marine Le Pen était incapable de gagner une élection présidentielle» et que voter pour elle «ne sert à rien». «C’est moi qui rassemble», a-t-il conclu. Aïe.

En tout cas. à Genève, sa venue a fait des remous.

Zemmour, encore et toujours... voici plus d'articles à son sujet.

Après Genève, Londres aussi dit non à Eric Zemmour

Link zum Artikel

Zemmour pas candidat? Cinq raisons pour lesquelles c'est possible

Link zum Artikel

Non, Eric Zemmour n’est pas qu’une «construction médiatique»

Link zum Artikel

«Un mec intelligent», «raciste»: ce que les Suisses pensent de Zemmour

Link zum Artikel
600 messages en 2 heures: la redoutable méthode des harceleurs antivax
Huit personnes soupçonnées d'avoir harcelé des personnalités pro-vaccin vont être jugées en France. Elles appartiendraient au sulfureux réseau antivax «V_V», dont les actions vont jusqu'au sabotage. Explications.

Ils sont soupçonnés d'appartenir à un réseau de harceleurs en ligne de mouvance antivax, connu sous le nom de «V_V». Interpellés mardi en France, deux hommes et six femmes seront jugés dans les jours à venir à Paris.

L’article