DE | FR
Présidentielle 2022

Zemmour «négationniste», Macron «calamiteux»: Anne Hidalgo tape sur ses rivaux

La candidate Anne Hidalgo a annoncé qu'elle irait jusqu'au bout de la présidentielle, quel que soit le résultat de la primaire. Et elle en a profité, au passage, pour égratigner Emmanuel Macron, Eric Zemmour et ses autres concurrents.
13.01.2022, 18:0013.01.2022, 18:03
Suivez-moi

Invitée de la Matinale de FranceInter jeudi matin, la maire de Paris a fourni quelques détails sur son programme si elle remporte le titre convoité de présidente de la République. Mais comme les candidats adorent aussi (et surtout) se taper dessus dès qu'ils en ont la possibilité, elle n'a surtout pas manqué cette occasion.

D'abord, Macron en prend pour son grade

La candidate s'est déjà montrée sévère avec l'actuel chef de l'Etat: «On a eu un président avec un bilan calamiteux, dont il va être comptable.»

Selon elle, Macron serait responsable, par sa pratique de la 5e République et son attitude vis-à-vis des Français, «d'abîmer la démocratie française» et la «fonction présidentielle».

Du coup, elle a aussi défendu son propre bilan à la tête de la capitale du pays: «J'ai montré qu'il y avait un autre chemin possible, un chemin de rassemblement de gauche, écologiste, et même au-delà.»

Ensuite, c'est le tour de la gauche

Concernant la gauche, Hidalgo n'a pas manqué de se montrer critique. Elle a «pris acte» du refus des autres candidats socialistes d'organiser un débat télévisé. Du coup, peu importe le candidat qui sortira vainqueur de la primaire populaire, dont le vote aura lieu en ligne du 27 au 30 janvier, elle maintiendra «évidemment» sa candidature.

Si les 200 000 participants désignent Christiane Taubira, elle ne se soumettra pas et ira jusqu'au bout, «comme le feront Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon».

A propos du candidat de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, Hidalgo est revenue sur certains de leurs points de désaccord profond, comme les questions internationales: «Je ne peux pas le suivre quand il est dans cette complaisance vis-à-vis de la Chine et de la Russie

Et enfin, cap sur la droite et Zemmour!

Et finalement, la maire de Paris juge que les candidats de droite et d'extrême droite, Eric Zemmour, Marine Le Pen et Valérie Pécresse, ne sont «pas sérieux», en ce qui concerne la réduction de l'immigration notamment.

A propos d'un éventuel débat avec son concurrent Eric Zemmour, Anne Hidalgo déclare «n'avoir absolument aucune envie» de débattre avec lui. Pourquoi? C'est un «négationniste d'extrême droite déjà condamné pour des propos racistes».

En conclusion de l'interview, elle dénonce: «Il y a une complaisance dans ce pays. Dans le débat politique global, il vaut mieux être un négationniste d'extrême droite que d'être une femme de gauche social-démocrate».

Djokovic insulté par deux journalistes australiens se croyant hors antenne

Plus d'articles sur la présidentielle française 2022

Panique dans la gauche française, à poil avant la bataille

Link zum Artikel

Et si Zemmour se voyait empêché de participer à la présidentielle?

Link zum Artikel

Pourquoi Valérie Pécresse la «bourgeoise» peut gagner la présidentielle

Link zum Artikel

Le débat Zemmour-Mélenchon résumé en 11 tweets

Link zum Artikel
«Arrêtez vos conneries!» Un présentateur mexicain pète les plombs en direct
Leonardo Schwebel n'est pas le premier à perdre son sang-froid à cause des opposants à la vaccination et des personnes qui refusent de porter un masque.

Le présentateur de la chaîne mexicaine Telediario s'est emporté lors d'une émission en direct. Il s'est énervé contre les opposants à la vaccination qui refusent en plus de porter le masque:

L’article