DE | FR

61 séismes en un jour après l'éruption du Nyiragongo

epa09221145 Congolese residents of Goma flee from Mount Nyiragongo volcano as it erupts over Goma, Democratic Republic of the Congo, 22 May 2021. One of the planets most active volcanoes Mount Nyiragongo in eastern Democratic Republic of Congo erupted causing evacuations in some parts of Goma. Initial reports from scientists predict the city is not in danger from the lava.  EPA/HUGH KINSELLA CUNNINGHAM

Image: sda

Entré en éruption la semaine passée, le volcan Nyiragongo reste menaçant. Samedi, il a provoqué 61 tremblements de terre en 24 heures.



Samedi dernier, l'éruption du volcan Nyiragongo avait fait au moins 34 morts dans la ville de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Une semaine après, la population reste sur le qui-vive.

Tout d'abord, le volcan reste très menaçant: au cours des dernières 24 heures, 61 séismes ont été recensés autour du Nyiragongo, rapporte CNN.

Selon l'Observatoire volcanique de Goma, cette situation est provoquée par le cratère du volcan, qui «continue de s'effondrer et à provoquer des émissions de cendres».

Magma sous le sol

Plusieurs sources d'informations confirment toujours la présence de magma sous le sol à Goma. L'Observatoire liste trois scénarios pour les jours à venir:

  1. Les séismes cessent et le magma reste sous terre sans éruption.
  2. Les séismes se poursuivent, mais la lave n'atteindra pas la surface.
  3. Les tremblements de terre se poursuivent et la lave réapparaîtra soit sur la terre ferme, soit à l'extrémité du lac

Une quatrième hypothèse prévoit un «glissement de terrain ou un grand tremblement de terre déstabilisant les eaux profondes du lac et provoquant l'émergence de gaz dissous», mais est désormais jugée beaucoup moins probable.

Fausse alerte

Pour ne rien arranger, le gouvernement congolais a lancé samedi une fausse alerte concernant l'éruption d'un petit volcan proche du Nyiragongo.

Un porte-parole du gouvernement provincial a déclaré vendredi qu'environ 400 000 personnes avaient fui la ville, les autorités ayant mis en garde contre une deuxième éruption. (ats/asi)

Eruption du Nyiragongo en mai 2021

1 / 10
Eruption du Nyiragongo en mai 2021
source: sda / rebecca blackwell
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

La lave du Nyiragongo coule jusque dans les rues de Goma

La lave du volcan situé à 14 km de la ville de 600 000 habitants a englouti des habitations. Les gens craignent une reprise des éruptions.

La coulée de lave descendue des flancs du volcan Nyiragongo, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), jusque vers Goma et ses 600 000 habitants s'est arrêtée, dimanche, dans les faubourgs de la ville. Les habitants s'inquiétaient toujours d'une possible reprise de l'éruption.

L'immense coulée de lave a cessé sa progression dans le courant de la nuit pour s'immobiliser dans le faubourg de Buhene, qui marque la limite nord-est de Goma, ont constaté des correspondants de l'AFP. Du …

Lire l’article
Link zum Artikel