DE | FR

Le culte du «corps parfait» sur Insta? C'est peut-être bientôt fini

Bild

Sur Instagram, les mannequins contribuent au culte du corps parfait instagram emrata

Le réseau social veut trouver un moyen pour que ses utilisateurs ne passent pas trop de temps à regarder des corps sveltes et sans défaut. Une habitude jugée nocive pour la santé mentale et physique des ados.



C'est connu, Instagram regorge de contenus promouvant l'archétype du corps féminin mince et athlétique. Et, ce dernier n'avait pas l'air de s'en soucier jusqu'à ce mardi, depuis ce jour où le Wall Street Journal (WSJ) a publié un article sur l'impact néfaste du réseau social sur la santé mentale et physique des adolescentes. Ce dernier envisage désormais d'encourager ses utilisateurs à ne pas se focaliser sur ces photos-là.

Comme solution, la plateforme dit réfléchir à des moyens de réagir.

Un phénomène connu sur Instagram

Selon le WSJ, le réseau a conscience du problème mais minimise son influence sur la psychologie des dizaines de millions de jeunes qui se connectent chaque jour. L'article a notamment dévoilé un diapo de la plateforme où l'on peut lire ceci:

«Nous empirons le rapport à son corps d'une ado sur trois»

«Les ados accusent Instagram d'augmenter les niveaux d'anxiété et de dépression», précise une autre. Cette présentation résume une étude sur les filles souffrant de ce genre de problème.

Instagram se défend

Pour Karina Newton, directrice des règlements publics d'Instagram, les réseaux sociaux ne sont ni bons ni mauvais en soi. Leur influence varie d'un jour sur l'autre et l'on y retrouve forcément les problèmes de société qui existent dans la vie réelle.

Pour autant, elle espère un potentiel système d'encouragement à regarder des contenus qui «inspirent et exaltent» les jeunes utilisateurs. Karina Newton ajoute:

«Ce nouveau procédé pourrait aider à faire changer cette partie de la culture d'Instagram qui se concentre sur les apparences»

Des changements semblent bien nécessaires. En effet, de nombreuses autorités et associations alertent depuis des années sur les dangers pour la jeunesse posés par Instagram, TikTok, YouTube, etc. (ats/fag)

Découvrez en images les looks du dernier MET gala, cela vaut le détour👇

1 / 12
Le gala du MET 2021
source: sda / justin lane
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Sinon, immergez-vous dans la Geneva Pride du 11 septembre👇

Plus d'articles sur le thème des réseaux sociaux

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

5 stars des réseaux sociaux qui ont le vent en poupe

Link zum Artikel

700 plaintes pour tenter d'en finir avec l'impunité sur les réseaux

Link zum Artikel

La haine raciale sur les réseaux déchire le foot anglais

Link zum Artikel

Les propos d'Alain Soral sur la communautés LGBTQ+ ne passent pas

Sur la base de la nouvelle norme pénale contre l'homophobie, Pink Cross, faîtière des hommes homo et bisexuels en Suisse, a décidé de porter plainte contre Alain Soral.

L'idéologue franco-suisse d'extrême-droite, installé à Lausanne, a tenu des propos virulents contre la communauté LGBTQ+ et contre une journaliste romande qui avait écrit un texte sur la diffusion en Suisse des idées de l'essayiste. A la suite de ces événements, Pink Cross, faîtière des hommes homo et bisexuels en Suisse, a décidé de porter plainte.

Les propos de l'idéologue avaient été dévoilés ce week-end par Le Matin Dimanche.

L'essayiste controversé a déjà été condamné en France pour des …

Lire l’article
Link zum Artikel