DE | FR

La maire de Chicago privilégie les journalistes issus de minorités

FILE - In this Friday, March 20, 2020, file photo, Chicago Mayor Lori Lightfoot listens to a question after Illinois Gov. J.B. Pritzker announced a shelter-in-place order to combat the spread of the COVID-19 virus, during a news conference in Chicago. A protest and march against Lightfoot is scheduled for Thursday, May 20, 2021. (AP Photo/Charles Rex Arbogast, File)
Lori Lightfoot,J.B. Pritzker

Lori Lightfoot est maire de Chicago depuis deux ans. Image: sda

Lori Lightfoot, édile noire et homosexuelle, veut alerter sur la représentation «ultra-dominante d'hommes blancs parmi les journalistes accrédités à la mairie».



Un geste politique qui fait jazzer. La maire démocrate de Chicago a volontairement sélectionné uniquement des journalistes issus de minorité ethniques. Elle voulait marquer le coup lors de ses interviews en tête-à-tête à l’occasion du deuxième anniversaire de son élection.

«Rompre avec le statu quo»

Une décision qui fait polémique et qu’elle justifie par le manque de diversité parmi les reporters qui couvrent la mairie. Dans une lettre envoyée aux journalistes de la presse locale et relayée par plusieurs médias américains, l’ancienne avocate de 58 ans a expliqué vouloir ainsi «rompre avec le statu quo».

«C’est une honte qu’en 2021, les journalistes accrédités à la mairie soient très majoritairement blancs dans une ville où plus de la moitié des habitants sont noirs, hispaniques, d’origine asiatique ou amérindienne.»

Lori Lightfoot

L’association nationale des journalistes noirs a salué «la sensibilité» de Lori Lightfoot «au manque de diversité parmi celles et ceux qui couvrent les collectivités locales». Cependant, elle indique qu’elle ne pouvait «pas soutenir cette tactique», au nom de «la diversité en général, de l’égalité et de l’inclusion reprend Fox News.

«Les politiciens ne choisissent pas qui les couvre»

Le journaliste d’origine hispanique Gregory Pratt couvre la mairie pour le Chicago Tribune et faisait partie des reporters retenus par Lori Lightfoot. Il a annoncé, sur Twitter qu’il avait conditionné la tenue de cet entretien à la levée de la condition imposée par la maire. Le cabinet de Lori Lightfoot a refusé, et le journaliste a décliné l’interview. gregory pratt

La décision de la maire n'est pas au goût de tout le monde.

Indigne d’une démocratie

De nombreux opposants politiques à Lori Lightfoot et des observateurs conservateurs ont également dénoncé la décision de la maire de Chicago. Certains n’hésitant pas à l’accuser de racisme et à fustiger un «choix des journalistes» indigne d’une démocratie. (ga)

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Au Pérou il n'y a pas encore de vainqueur officiel, mais pas d'irrégularités non plus

Le second tour de la présidentielle au Pérou entre Keiko Fujimori et Pedro Castillo a été un «processus électoral positif», estiment les autorités de surveillance. Le résultat officiel ne sera pas connu avant plusieurs jours.

La candidate de droite Keiko Fujimori, donnée perdante de quelque 60 000 voix par le dernier décompte de vendredi, avait dénoncé mercredi des «indices de fraude» et réclamé l'invalidation d'environ 200 000 bulletins, issus de 802 bureaux de vote.

Selon la mission d'observation électorale de l'Organisation des Etats américains (OEA), tout s'est en revanche plutôt bien passé. «La mission n'a pas détecté d'irrégularités graves», indique son rapport préliminaire.

La mission «a déclaré avoir …

Lire l’article
Link zum Artikel