DE | FR

Cette femme est otage des tensions entre deux pays

In this undated family photo showing British-Iranian woman Nazanin Zaghari-Ratcliffe. An Iranian Revolutionary court has sentenced British-Iranian aid worker Nazanin Zaghari-Ratcliffe to a further one-year jail term and is banned from leaving the country for a year, according to her lawyer Hojjat Kermani on Monday April 26, 2021. (Nazanin Zaghari-Ratcliffe via AP)

Nazanin Zaghari-Ratcliffe, 42 ans, est détenue en Iran. Image: sda

Nazanin Zaghari-Ratcliffe est iranienne et britannique. Détenue en Iran elle est utilisée comme un «levier sur le Royaume-Uni», selon le ministre des Affaires étrangères du pays qui hausse le ton.



Le traitement infligé à l'Irano-britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe en Iran, où elle a été condamnée récemment à une nouvelle peine de prison d'un an, revient à de la torture, a estimé, dimanche, le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab.

«Je pense que la manière dont elle est traitée équivaut à de la torture et les Iraniens ont une obligation très claire et sans équivoque de la libérer»

Dominic Raab, ministre britannique des Affaires étrangères

De qui parle-t-on?

Poursuivie pour «propagande» contre la République islamique, Nazanin Zaghari-Ratcliffe, 42 ans, a été condamnée le 26 avril à un an de prison et à un an d'interdiction de quitter l'Iran, un mois après avoir fini de purger une peine de cinq ans de prison. Cheffe de projet pour la Fondation Thomson Reuters, branche philanthropique de l'agence de presse du même nom, l'Irano-Britannique avait été arrêtée en 2016 à Téhéran, où elle venait rendre visite à sa famille.

«Il est clair qu'elle est l'objet d'un jeu du chat et de la souris» et que Téhéran l'utilise comme un «levier sur le Royaume-Uni», comme d'autres binationaux détenus ou en prise avec la justice iranienne, dont Londres exige la libération «immédiate et sans conditions», a-t-il ajouté.

FILE - In this Monday March 8, 2021 file photo, Richard Ratcliffe sands with his daughter Gabriella as they hold a photo of his wife and her mother, Nazanin Zaghari-Ratcliffe, during a protest outside the Iranian Embassy in London. The supporters of a British-Iranian woman detained for five years in Iran says she has returned to court on fresh charges. The development casts uncertainty over her future following her release from prison last week. (Ian West/PA via AP, File)
Richard Ratcliffe

Le 8 mars dernier, Richard Ratcliffe manifestait avec sa fille Gabriella devant l'ambassade d'Iran à Londres. Image: sda

Le dossier de Zaghari-Ratcliffe alimente les tensions entre les deux pays, qui ont nié tout lien entre son affaire et leur litige sur cette dette. Si Londres est résolu à résoudre cette question, a estimé Dominic Raab, la difficulté en ce moment provient davantage selon lui du contexte actuel, entre prochaine élection présidentielle iranienne et négociations pour essayer de relancer l'accord sur le nucléaire iranien. (ats)

Et maintenant, histoire de rire un peu, Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux

1 / 21
Kate et William: dix ans de mariage et de perte de cheveux
source: epa / hugo burnand/clarence house / ha
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

Le palmarès 2021 des Bafta nous donne des indices pour les Oscars

Avec une sélection qui se voulait plus diverse et deux grands favoris, la 74e cérémonie des Bafta nous donne des indices sur les favoris des Oscars qui se tiendront dans deux semaines.

La 74e cérémonie des British Academy Film Awards, organisée par la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA), a eu lieu cette nuit au Royal Albert Hall. Découvrez le palmarès !

A deux semaines des Oscars, «Nomadland» de Chloé Zhao a triomphé au Bafta. Cet hymne à la gloire de hippies modernes, a remporté quatre distinctions.

Anthony Hopkins a été sacré meilleur acteur pour son interprétation d'un vieil homme sombrant dans la démence dans «The Father», du Français Florian Zeller. …

Lire l’article
Link zum Artikel