International
Russie

Russie: 16 morts dans le crash d'un avion dans le centre du pays

Un avion s'écrase dans le centre de la Russie, 16 morts

L'appareil, de type L-410, était brisé en deux.
L'appareil, de type L-410, était brisé en deux.Image: twitter
Un appareil avec 22 personnes à bord s'est écrasé dans la république du Tatarstan, dans le centre du pays. Il transportait des parachutistes civils.
10.10.2021, 11:1110.10.2021, 17:29
Plus de «International»

Quinze personnes ont été tuées lorsqu'un avion transportant des parachutistes civils s'est écrasé dimanche dans le centre de la Russie, a annoncé le ministère des Situations d'urgence.

L'avion, fabriqué en République tchèque et de type L-410, s'est écrasé à 09h23 (08h23 heure suisse) dans la république du Tatarstan, avec 22 personnes à son bord. Il s'est brisé en deux sous l'impact, selon des images transmises par le ministère.

De nombreux crashs

Les sept survivants ont été hospitalisés. L'un d'eux se trouve «dans un état grave», selon RIA Novosti.

D'après l'agence de presse Interfax, l'avion appartenait à un club local de l'organisation paramilitaire DOSAAF, la Société bénévole d'assistance à l'armée, l'aviation et la marine.

La Russie, longtemps connue pour ses nombreux accidents, a nettement amélioré sa sécurité aérienne depuis les années 2000, mais des crashs surviennent encore assez fréquemment, notamment dans des zones peu peuplées telles que l'Extrême-Orient. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'armée birmane a perdu le contrôle d'une ville frontalière clé
Les troupes de la junte birmane se sont totalement retirées de Myawaddy, a annoncé jeudi à l'AFP l'Union nationale Karen (KNU). La ville frontalière est un lieu clé pour le commerce avec la Thaïlande.

«Nous avons pris (le bataillon militaire de Birmanie) 275 à 22 heures hier soir», a déclaré à l'AFP Padoh Saw Taw Nee, porte-parole de la KNU, ajoutant que quelque 200 soldats s'étaient retranchés sur un pont reliant Myawaddy à la ville frontalière thaïlandaise de Mae Sot.

L’article