DE | FR
C'est bien connu, les hommes gays sont tous huilés, peu vêtus et se pavanent sur les plages.
C'est bien connu, les hommes gays sont tous huilés, peu vêtus et se pavanent sur les plages.image: capture d'écran youtube

Devinez qui est gay? Un élu russe lance une téléréalité homophobe

Dennis Frasch
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Suivez-moi
On n'a sans doute jamais vu autant d'hommes à moitié nus, huilés et faisant du strip-tease à la télévision russe.
07.05.2022, 11:59

L'homosexualité est une chose très naturelle. Que ce soit chez les pingouins, les cygnes pleureurs, les humains, les girafes, les punaises de lit ou les macaques japonais, Mère Nature trouve l'homosexualité acceptable. Tout le contraire de la Mère Russie. Au pays de Poutine, les humains homosexuels seront désormais révélés à la télévision. Et ce, dans la nouvelle émission de téléréalité «Je ne suis pas gay», animée par le député russe homophobe Vitali Milonov.

Vitali Milonov joue les héros en costume de méchant et veut s'attaquer aux horribles gays...
Vitali Milonov joue les héros en costume de méchant et veut s'attaquer aux horribles gays...image: capture d'écran youtube
...avec un entourage de femmes à moitié nues ?
...avec un entourage de femmes à moitié nues ?image: capture d'écran youtube

2 millions de roubles à qui trouvera le gay

Le principe de cette nouvelle émission est simple: il y a huit hommes, dont l'un est gay (ou comme le dit l'émission : «7 hommes et 1 gay»). Les hétérosexuels doivent découvrir qui est l'homosexuel parmi eux. Chaque épisode se termine par l'expulsion d'un candidat s'il est soupçonné d'être gay. S'il l'est, les autres habitants de la maison se partagent un prix de deux millions de roubles - environ 27 000 francs. Mais si le participant homosexuel n'est pas retrouvé, il gagne le prix.

Dans un mélange de «Bachelor», «Jersey Shore» et «Big Brother», les candidats vivent ensemble dans une maison et doivent relever différents défis. Par exemple, survivre à un strip-tease d'une femme ou d'un homme sans baver, ou pleurer, on ne le sait pas (ou plus) vraiment.

Les prétendus hétéros doivent regarder si...
Les prétendus hétéros doivent regarder si... image: capture d'écran youtube
...son soi-disant ami hétéro ne bave pas.
...son soi-disant ami hétéro ne bave pas. image: capture d'écran youtube

Milonov, l'alpha-homophobe

Lorsqu'il était membre de la Douma (la chambre basse de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie), le politicien d'extrême droite Vitali Milonov s'est fait un nom en tant que porte-parole des milieux anti-queer. Il a été l'auteur de la loi sur la «propagande anti-homosexuelle» en Russie. Selon cette loi, tout ce qui présente l'homosexualité comme normale est proscrit: elle est considérée comme une menace pour les valeurs familiales traditionnelles.

Ce que cela signifie exactement est interprété de manière très différente. Les défenseurs des droits de l'homme critiquent régulièrement la loi en affirmant qu'elle a normalisé la discrimination et conduit à une augmentation des crimes de haine. Il n'est donc pas dénué d'ironie que l'émission de Milonov comporte probablement la plus grande densité de scènes homo-érotiques de l'histoire de la télévision russe.

Milonov a déjà exprimé sa conviction que les homosexuels devraient «être stérilisés et gardés comme des chats dans des chenils». Dans le documentaire de la BBC «Extreme, Russia, Gay and Under Attack», il s'est démarqué par son verbe et de divines métaphores: «Une merde n'est pas dangereuse, mais il est assez désagréable de la voir dans la rue». Et d'ajouter un peu d'huile sur le feu:

«L'homosexualité est dégoûtante. L'homophobie est belle et naturelle»
Vitali Milonov

Dans le premier épisode, par le biais d'une voix-off, Milonov raconte: «Trouver un gay dans notre pays, c'est comme trouver un McDonald's potable. Certains le sont, mais ils sont très peu nombreux et tout le monde ne les connaît pas». Il poursuit en disant qu'il attend de ses garçons qu'ils démasquent rapidement le «méchant gay» - tout en mimant un geste où il se tranche la gorge.

Les homosexuels vivent dangereusement en Russie

Bien que l'homosexualité soit légale en Russie depuis 1993, les personnes queer continuent de faire face à des obstacles sociaux au sein du pays. Le mariage entre personnes de même sexe est toujours illégal. Les crimes de haine fondés sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre ne sont pas interdits par la loi. Depuis l'adoption de la loi sur la propagande homosexuelle, des dizaines d'hommes gays auraient été torturés en Tchétchénie.

La petite sauterie de Milonov peut être considérée comme une tentative crasse de rendre l'homosexualité taboue en Russie. On ne peut qu'espérer que le contraire se produise et que, grâce à la profusion d'images de scènes «gays», la sagesse et le talent inégalable de l'écrivain (homosexuel) Oscar Wilde s'imprègne dans la conscience collective russe:

«Il n'y a qu'une chose au monde qui soit pire que d'être l'objet de toutes les conversations, c'est de n'être l'objet d'aucune»
Oscar Wilde

Ces Ukrainiennes se moquent des soldats russes

On vous remet une couche de fails?

Dépaysement garanti! Ces 24 fails vous feront sourire (au moins!)

Link zum Artikel

27 fails rigolos pour vous remonter le moral

Link zum Artikel

On en a tous besoin: 28 fails pour un mardi plus léger

Link zum Artikel

Voici 25 fails amusants pour vous mettre de bonne humeur

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Australie: Anthony Albanese veut «vraiment changer le pays»
Le travailliste Anthony Albanese, qui s'apprête à devenir Premier ministre de l'Australie, a promis de réparer l'image de son pays, largement considéré à l'étranger comme à la traîne de la lutte contre le changement climatique.

«Je veux vraiment changer le pays», a déclaré dimanche Monsieur Albanese, qui doit prendre ses fonctions lundi et s'envoler peu après pour Tokyo. Il participera mardi au sommet du Quad (Etats-Unis, Japon, Inde, Australie) et rencontrera séparément ses homologues indien Narendra Modi et japonais Fumio Kishida, ainsi que le président américain Joe Biden.

L’article