DE | FR
Le créateur de  Álex Pina a avoué avoir fait le tour des scénarios possibles.
Le créateur de Álex Pina a avoué avoir fait le tour des scénarios possibles.Image: DR

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Plus que quelques semaines avant de revoir le Professeur et son équipe dégainer leurs meilleurs ensembles rouges dans les banques d'Espagne. Une saison à ne (vraiment) pas rater puisqu'elle met fin à la célèbre série Netflix. Voici pourquoi.
10.08.2021, 13:0210.08.2021, 18:40
Suivez-moi

Toute bonne chose a une fin. Le 3 septembre, La Casa de Papel reviendra sur Netflix pour de nouvelles aventures. Cette cinquième saison sera divisée en deux volumes, le second étant programmé pour le 3 décembre.

Pour les fans, il y a fort à parier que les dix prochains épisodes présentent un goût amer. Le duo derrière la série phénomène a annoncé le 31 juillet ne pas vouloir poursuivre avec une saison 6.

S'arrêter au bon moment

La Casa de Papel, c'est plus de 2000 minutes de fiction, révèle Alex Pina. Pour le créateur de la série, les péripéties autour des deux braquages qui ont tenu en haleine des millions de spectateurs depuis 2017 arrivent à leur fin. Interrogé par le média spécialisé Télé Loisir, il a en effet avoué avoir fait le tour des scénarios possibles:

«Je pense que nous avons épuisé les intrigues émotionnelles de certains des personnages. C'est un bon moment pour arrêter»
Álex Pina, créateur de La Casa de Papeltéléloisir

Une opinion partagée par Jesus Colmenar, réalisateur de la série Netflix qui veut éviter l'erreur faite par de nombreuses autres séries à succès avant la sienne: produire la saison de trop: «Je pense que la meilleure chose à faire quand une série est à son pic d'audience et de succès est de baisser le rideau de manière spectaculaire sur une saison qui va être très particulière.»

Une saison 5 «agressive»

Mais alors que promet cette ultime saison 5? Pour les deux têtes pensantes, les choses sont claires: il faut s'éloigner de ce à quoi s'attendent les fans. Voici ce qu'il y aura:

  • Tokyo, Denver et tous les autres vont (évidemment) se retrouver enfermés dans une banque.
  • Le Professeur sera capturé et pour la première fois, ses plans ne suffiront pas à l'extirper de cette impasse.
  • Un ennemi du groupe, bien plus puissant et stratège que les précédents, devrait se présenter très rapidement.
  • L'un d'entre eux va mourir (forcément, sinon c'est pas palpitant).
«Nous sommes partis sur un style très agressif, en mettant le gang dans une situation critique»
Jesus Colmenar, réalisateur de La Casa de Papel

Si la première partie de ce final se concentrera sur l'équipe, la deuxième s'attachera davantage aux états d'âmes de chacun des personnages. De quoi avoir encore plus de mal à faire son deuil.

World of Watson: Netflix & pas chill

Vidéo: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Frappes nucléaires préventives»? Mal traduit, Zelensky fait polémique
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait sensation lors d'un discours prononcé jeudi, au cours duquel il a demandé à l'OTAN d'empêcher à tout prix l'utilisation d'armes nucléaires par la Russie. Une mauvaise interprétation de son allocution a fait vivement réagir.

C'est lors d'un discours prononcé pour l'institut australien Lowy, basé à Sydney, que le président Zelensky a fait des vagues. Evoquant la nécessité pour l'OTAN d'empêcher la possibilité d'une utilisation d'armes nucléaires par la Russie, il aurait parlé, dans la traduction transmise en simultané en anglais par l'organisateur, de «frappes préventives» nucléaires:

L’article