DE | FR

L'Inde dépasse les 4000 morts en un jour et n'a pas atteint le pic épidémique

Le pays aux 1,3 milliard d'habitants bat des records de décès et de contamination et redoute que le pire soit encore devant.



L'Inde d

Image: sda

4197 nouveaux décès portent le bilan total de l'Inde et ses 1,3 milliard d'habitants à 238 270 morts du Covid depuis le début de la pandémie. En une journée, le pays a comptabilisé 401 078 cas de Covid-19 soit un bilan total de près de 21,9 millions a rapporté le gouvernement.

En dépit de l'aide internationale, des patients continuent de mourir aux portes d'hôpitaux submergés. Et, selon les spécialistes, le pire est encore à venir, avec un pic épidémique attendu d'ici à plusieurs semaines.

Duel politique sur fond de crise sanitaire

Le dirigeant de l'opposition Rahul Gandhi a appelé le premier ministre à imposer un confinement national pour éviter une propagation de la pandémie qui serait «dévastatrice» pour l'Inde et d'autres pays. Dans une lettre à Narendra Modi, le premier ministre, il a critiqué «l'absence de stratégie claire et cohérente» du gouvernement face à la pandémie.

«Permettre la propagation incontrôlable de ce virus dans notre pays sera dévastateur, non seulement pour notre peuple, mais pour le reste du monde.»

Rahul Gandhi, chef du parti du Congrès

Le gouvernement, sous le feu des critiques pour sa gestion de la crise, a largement laissé aux différents États indiens la latitude de décider des mesures de lutte contre la pandémie.

Après les villes, les zones rurales

Si la situation se stabilise dans les grandes villes comme New Delhi ou Bombay, qui ont reçu des approvisionnements supplémentaires en oxygène – en grande partie de l'étranger – c'est maintenant dans les zones rurales du sud du pays que la propagation du virus est la plus rapide.

Sinon, certaines régions prennent leurs dispositions: Karnataka, où se trouve le grand centre d'industries technologiques de Bangalore, a décrété un confinement de deux semaines à partir de lundi dans l'espoir d'enrayer les contaminations.

Un confinement pour une semaine entre également en vigueur samedi dans l'Etat du Kerala, dans le sud-ouest du pays, alors qu'un confinement de dix jours sera imposé à partir de lundi au Tamil Nadu. (ats)

Des bûchers funéraires à New Delhi

1 / 12
Des bûchers funéraires à New Delhi
source: sda / idrees mohammed
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Laslo

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Ça n'aurait pas pu arriver à un pire moment: la plus grande fête hindoue, la «Kumbh Mela», n'est célébrée à Haridwar, en Inde, que tous les 12 ans et cette année, elle a lieu à nouveau. Covid ou pas.

«L'Inde a réussi à contenir la pandémie», a annoncé le ministre de la Santé, Harsh Vardhan, le 2 février dernier. Mais il s'est réjoui trop tôt. Le nombre de cas ne devait baisser que jusqu'au 8 février avant d'exploser. Jeudi, on y comptait le nombre record de 200 000 nouveaux cas en 24 heures.

Comme si cette courbe, qui pourrait difficilement être plus raide, n'était pas assez inquiétante, de nombreux Indiens font la fête comme s'il n'y avait pas de lendemain.

La Kumbh Mela (littéralement …

Lire l’article
Link zum Artikel