DE | FR
Elizabeth Holmes Theranos Etats-Unis Silicon Valley arnaque fraude

Image: twitter

Le procès d'une fraudeuse de la Silicon Valley peut (enfin) commencer

Inculpée d’escroquerie, une ancienne étoile montante de la Silicon Valley risque jusqu'à 20 ans de prison. L'histoire est digne d'un film hollywoodien.



C'est l'histoire d'une start-up qui promettait une révolution mondiale dans l'analyse médicale. Comme le rapporte The Guardian, le procès de l'ex-patronne de la société Theranos, Elizabeth Holmes, âgée aujourd'hui de 37 ans, s’ouvrira en septembre.

Ce procès devrait être suivi de près, comme un cas d’école pour les investisseurs de la Silicon Valley, mais aussi comme un film hollywoodien. D'ailleurs, deux longs métrages sont déjà en préparation.

La bande annonce d'un documentaire réalisé en 2019 par la chaîne HBO:

abspielen

Vidéo: YouTube/HBO

«Une méthode révolutionnaire»

En lançant Theranos en 2003, à 19 ans, Elizabeth Holmes, combative et charismatique, promettait des diagnostics plus rapides et moins chers que ceux des laboratoires traditionnels, grâce à des méthodes présentées comme révolutionnaires, permettant jusqu’à 200 analyses avec une toute petite quantité de sang.

«En termes de pertes financières, il y a eu des cas de fraudes bien plus importants dans l’industrie de la santé. Mais en termes d’intérêt et d’attention médiatique, c’est l’un des plus gros dossiers de la décennie.»

Jason Mehta, avocat et ancien procureur spécialiste des affaires de fraude dans la santé the guardian

Les jurés qui seront sélectionnés à partir de mardi à San Jose, en Californie, devront déterminer si la jeune entrepreneure américaine, un temps comparée au défunt patron-fondateur d’Apple Steve Jobs, s’est rendue coupable de fraude.

Les procureurs tenteront de les persuader que l’ex-cheffe d'entreprise savait que ses machines ne marchaient pas et qu’elle a menti aux investisseurs, médecins et patients pour lever des fonds - plus de 700 millions de dollars, selon la SEC, le gendarme boursier américain.

Des investisseurs connus et des hommes d'Etat comme témoins

Sur la liste de potentiels témoins, on trouve des noms connus, comme l’ancien secrétaire d’État Henry Kissinger et l’ancien ministre de la Défense James Mattis, qui ont fait partie du conseil d’administration de Theranos. Le magnat des médias Rupert Murdoch y apparaît aussi, pour son investissement dans la start-up.

Le témoignage le plus attendu reste celui d’Elizabeth Holmes elle-même, si elle décide de s’exprimer. Selon John Carreyrou, le journaliste du Wall Street Journal qui a révélé le scandale et en a tiré un livre, la dirigeante croyait véritablement à sa vision d’analyses sanguines faciles, rapides et pas chères.

Reporté à plusieurs reprises - notamment parce que l’accusée a eu un enfant début juillet - le procès doit s’ouvrir le 7 septembre et durer plusieurs mois. (jch)

En parlant d'histoire digne d'Hollywood: Un fermier loupe les funérailles de sa tante - Il lui rend hommage

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Apple lance de nouveaux outils pour lutter contre la pédocriminalité

La marque fondée par Steve Jobs souhaite utiliser de la cryptographie pour développer la lutte contre les images d'abus sexuels sur les enfants.

Le géant de l'informatique Apple a dévoilé de nouveaux outils destinés à repérer les images à caractère sexuel impliquant des enfants téléchargées sur son serveur iCloud et à éventuellement les signaler aux autorités:

Apple compte utiliser des outils de cryptographie qui analysent et convertissent les images en un numéro de référence qui lui correspond. Voici la procédure:

Le groupe prévoit par ailleurs de nouveaux outils permettant de prévenir les enfants et les parents réunis sur un compte de …

Lire l’article
Link zum Artikel