en partie ensoleillé
DE | FR
International
Témoignage watson

Séisme au Maroc: ce Suisse a vécu le tremblement de terre

Témoignage watson

«On a eu de la chance»: ce Romand a vécu le séisme meurtrier au Maroc

Dans la nuit de vendredi à samedi, un tremblement de terre a fait plus de 1000 morts dans la région de Marrakech. Idriss, trentenaire Lausannois, était sur place pour un mariage, il raconte.
09.09.2023, 16:0509.09.2023, 23:28
Suivez-moi
Plus de «International»

1000 morts et plus de 600 blessés, le bilan du séisme qui a frappé le Maroc ce vendredi ne cesse de s'alourdir. Idriss, lausannois de 39 ans, était aux premières loges, dans un restaurant de Marrakech:

«J'étais aux toilettes quand le sol a tremblé, il m'a fallu 5 secondes pour que mon cerveau réalise»
Idriss, joint par téléphone ce samedi

Le choc passé, le Romand se retient aux murs comme il peut. «On voit le sol trembler, bouger de gauche à droite. C'est une sensation anormale, vraiment impressionnante. Au début, j'ai cru que l'alcool me montait à la tête. Et il y a ce bruit sourd qui couvrait même la musique.»

Une fois la secousse, de magnitude 7, terminée, Idriss rejoint la table des Romands qui l'accompagnent à Marrakech pour célébrer un mariage:

«Tout le monde était choqué, mais il n'y a aucun blessé. Notre chance, c'est qu'on était dans un bâtiment solide»
Idriss

En sortant du restaurant quelques minutes plus tard, Idriss se rend compte que la jolie allée menant à l'établissement s'est transformée en champ de pierres. «On a croisé des familles dehors de leurs maisons, mais de nuit, on n'a pas pris conscience de l'ampleur du séisme et c'était difficile de trouver des informations dans les médias», raconte le trentenaire.

Séisme au Maroc: un tremblement de terre fait 1000 morts
Le quartier de la Médina a été particulièrement touché par le séisme.Image: DR

C'est ce samedi matin, en se réveillant à l'hôtel, que lui et son groupe réalisent:

«Quand on a vu le nombre de morts... C'est une tragédie»

Immédiatement, lui et l'un de ses amis décident de sortir dans les rues de la capitale pour apporter leur aide.

Séisme au Maroc: un tremblement de terre fait 1000 morts
Idriss et l'un de ses amis ont tenté d'apporter leur aide ce samedi matin.Image: DR
«On voulait être utiles, mais on ne savait pas quoi faire. On s'attendait à une zone de guerre et en fait, c'était dingue, on avait l'impression que la vie reprenait déjà son cours. On a discuté avec des policiers qui nous ont dit que le plus gros des destructions se trouvait dans les villages en terre à l'extérieur de la ville.»

Malgré tout, Idriss décrit des murs effondrés et des vendeurs de porcelaines qui tentent de balayer les dégâts dans le souk. «C'est une ambiance bizarre: on sentait la surprise générale. A l'hôtel, dans la rue, partout, dès que les gens se voient, la première chose qu'ils demandent, c'est si la famille va bien.» Désireux d'aider, le Romand compte aller donner son sang dès que possible, des dispositifs spéciaux ont été mis en place dans les hôpitaux et certains hôtels de la capitale marocaine.

«On entend des sirènes depuis ce matin»
Idriss
Séisme au Maroc: un tremblement de terre fait 1000 morts
Dans le quartier de la Médina, les murs se sont effondrés.Image: DR

Le mariage auquel il devait assister ce samedi a été reporté. «Il y aura juste un diner sobre, sans musique, par respect pour ce qu'il s'est passé», raconte Idriss. Ensuite, il sera temps pour lui de penser au retour. «Je suis censé prendre l'avion dimanche soir, mais il paraît que l'aéroport de Marrakech est un bazar sans nom.»

Un séisme fait plus de 500 morts en Turquie et en Syrie
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Apple ne va finalement pas construire une voiture électrique
L'entreprise californienne a commencé à travailler sur une voiture en 2014, espérant concevoir un véhicule électrique entièrement autonome. Elle a décidé de tirer la prise.

Apple a renoncé à ses ambitions de construire une voiture électrique, mettant fin à un projet qui a connu de multiples rebondissements depuis dix ans, d'après plusieurs articles dans la presse américaine mardi.

L’article