DE | FR

Facebook progresse dans sa détection des «deepfakes»

Deepfake image truquée homme visage facebook

Images d'un jeune homme dont le visage est altéré par du deepfake et de l'intelligence artificielle. Image: Shutterstock

Le réseau social Facebook vient de présenter une méthode qui doit permettre, grâce à l'intelligence artificielle (IA), de débusquer des images truquées ultra réalistes.



Les images truquées, nommées «deepfakes» sont des montages servant à manipuler ou diffamer des internautes, en utilisant des techniques d'intelligence artificielle. Des scientifiques de Facebook ont annoncé des avancées importantes dans la détection de ces images et déterminer leur origine.

«Notre système va faciliter la détection des deepfakes et le pistage des informations associées. Notre méthode doit fournir des outils pour mieux enquêter sur les incidents de désinformation coordonnée qui ont recours à des deepfakes.»

Deux chercheurs de Facebook, qui ont travaillé sur le sujet avec la Michigan State University.

Grâce à de la «rétro-ingénierie»

Pour mettre au point leur système, les chercheurs ont utilisé la technique dite de «rétro-ingénierie». Celle-ci consiste à déconstruire la fabrication d'un produit, d'une vidéo ou d'une photographie. Leur logiciel repère des imperfections ajoutées au montage, qui altèrent l'empreinte digitale des images.

Microsoft a présenté l'année dernière un logiciel qui peut aider à repérer les images ou vidéos truquées, l'un des nombreux programmes conçus pour combattre la désinformation avant l'élection présidentielle américaine. (ats)

Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍

1 / 8
Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

J'ai tokenisé mon entreprise

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Une œuvre numérique vendue 69,3 millions de dollars

Une oeuvre entièrement numérique, de l'artiste américain Beeple, a été vendue jeudi 69,3 millions de dollars, par la maison d'enchères Christie's.

Un record qui témoigne de la révolution en cours sur ce nouveau marché de l'art. La vente illustre la montée en puissance d'une nouvelle technologie, intitulée «NFT», un «non-fungible token» ce qui veut dire «jeton non fongible» en français.

Ce jeton virtuel, utilisant la «blockchain», permet de commercialiser, à peu près, tout ce qui est imaginable sur internet: des albums musicaux jusqu'à des tweets de personnalités. D'ailleurs, cette semaine le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, a vendu …

Lire l’article
Link zum Artikel