DE | FR

Facebook progresse dans sa détection des «deepfakes»

Images d'un jeune homme dont le visage est altéré par du deepfake et de l'intelligence artificielle.
Images d'un jeune homme dont le visage est altéré par du deepfake et de l'intelligence artificielle.Image: Shutterstock
Le réseau social Facebook vient de présenter une méthode qui doit permettre, grâce à l'intelligence artificielle (IA), de débusquer des images truquées ultra réalistes.
17.06.2021, 10:19

Les images truquées, nommées «deepfakes» sont des montages servant à manipuler ou diffamer des internautes, en utilisant des techniques d'intelligence artificielle. Des scientifiques de Facebook ont annoncé des avancées importantes dans la détection de ces images et déterminer leur origine.

«Notre système va faciliter la détection des deepfakes et le pistage des informations associées. Notre méthode doit fournir des outils pour mieux enquêter sur les incidents de désinformation coordonnée qui ont recours à des deepfakes.»
Deux chercheurs de Facebook, qui ont travaillé sur le sujet avec la Michigan State University.

Grâce à de la «rétro-ingénierie»

Pour mettre au point leur système, les chercheurs ont utilisé la technique dite de «rétro-ingénierie». Celle-ci consiste à déconstruire la fabrication d'un produit, d'une vidéo ou d'une photographie. Leur logiciel repère des imperfections ajoutées au montage, qui altèrent l'empreinte digitale des images.

  • En photographie, cette empreinte permet d'identifier le modèle d'appareil photographique utilisé.
  • En informatique, «elle peut servir à identifier le système de génération qui a servi à produire le trucage».

Microsoft a présenté l'année dernière un logiciel qui peut aider à repérer les images ou vidéos truquées, l'un des nombreux programmes conçus pour combattre la désinformation avant l'élection présidentielle américaine. (ats)

Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍

1 / 9
Le premier café à chats de Suisse a ouvert à Zurich 😍
source: sda / ennio leanza
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

J'ai tokenisé mon entreprise

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Explosions en Crimée: «Les Russes ont volé mon cul et j'en suis fière»
Comment le fessier de la célèbre blogueuse ukrainienne Melaniya Podolyak s'est-il retrouvé au coeur des explosions en Crimée cette semaine? Le plus simple était encore de lui demander. Récit rocambolesque.

Mercredi, juste avant de croquer dans une pause de midi (forcément) méritée, un message privé déboule sur Twitter: «Enchantée! Jusqu'à présent, vous êtes le premier journaliste qui me contacte au sujet de mes fesses.» Il faut dire que Melaniya Podolyak a plutôt l'habitude de s'exprimer sur des sujets moins futiles. Par exemple sur CNN ou Fox News, à peine quelques jours avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, en février dernier.

L’article