DE | FR

Amsterdam part en guerre contre ses touristes

Vous comptiez vous rendre dans la capitale néerlandaise pour y faire la fête? Sachez que vous n’y êtes pas bienvenu. La ville déploie des torrents d’efforts pour conserver la qualité de vie acquise pendant le confinement, lorsque les rues étaient débarrassées des semeurs de troubles étrangers.
27.06.2021, 10:2127.06.2021, 10:55

100 000 dollars. C’est le prix qu’a déboursé le conseil municipal d’Amsterdam dans une campagne en ligne, visant à dissuader les touristes indisciplinés de s’y rendre.

En effet, les habitants ont redécouvert leur ville pendant le confinement et n’ont pas très envie de la perdre à nouveau. Du coup, la municipalité a mis en place tout un tas de mesures afin, notamment, d’empêcher les touristes de dormir dans leur voiture, de saccager les rues, de faire leurs besoins partout dehors et de déranger la population en faisant n’importe quoi.

Connue pour être un paradis de la débauche grâce à ses nombreux coffee shop et à son célèbre Red Light District, Amsterdam en a assez de jouer les Disneyland pour touristes avinés.

Dans un communiqué de presse, le maire enjoint donc les visiteurs à «boire à l’intérieur, utiliser des toilettes et ne pas faire trop de bruit».

«Les visiteurs qui traitent nos résidents et notre patrimoine de manière irrespectueuse ne sont pas les bienvenus. Le message que nous leur adressons est le suivant: ne venez pas à Amsterdam.»

Difficile de dire si ces mesures et ces avertissements auront véritablement un impact sur les touristes. (ade)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Au Panama, la police intercepte un semi-submersible rempli de cocaïne
Trois Colombiens, qui se trouvaient à bord de l'engin, ont été arrêtés.

Un semi-submersible transportant 625 paquets de drogue a été intercepté jeudi par les gardes-côtes et les services anti-drogue panaméens.

L’article