International
Tremblement de terre

Bilan du séisme en Turquie et en Syrie: plus de 2600 morts

Vidéo: watson

Séisme en Turquie et en Syrie: le bilan dépasse les 5000 morts

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé lundi le sud de la Turquie et la Syrie voisine, faisant des centaines de morts dans les deux pays et de très importants dégâts selon de premiers bilans en constante évolution.
06.02.2023, 05:5107.02.2023, 15:24
Plus de «International»

Un violent séisme a secoué le sud-est de la Turquie et le nord de la Syrie voisine dans la nuit de dimanche à ce lundi. Le bilan, très évolutif, ne cesse d’empirer. D’abord de quelques victimes, il est rapidement monté à plusieurs dizaines puis plusieurs centaines de morts.

De son côté, la Turquie recense 1762 morts et plus de 11 000 blessés, dans sept différentes provinces. Ces nouvelles données ont été communiquées par le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui dénombre près de 3470 immeubles effondrés.

Du côté syrien, le bilan provisoire est monté à plus de 1000 morts dans le nord du pays pour 2326 blessés, selon le ministère de la Santé et des secouristes en zones rebelles. Selon les chiffres du ministère de la Santé rapportés par l'agence de presse officielle Sana.

1 / 22
Le séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie en images
partager sur Facebookpartager sur X

Scènes de panique

Selon l'institut sismologique américain USGS, le tremblement de terre a eu lieu à 04h17 locales (02h17 en Suisse), à une profondeur d'environ 17,9 kilomètres. L'épicentre se situe dans le district de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras (sud-est), à 60 km environ à vol d'oiseau de la frontière syrienne.

Le séisme a provoqué des scènes de panique dans le nord de la Syrie. La secousses ont été ressenties au Liban voisin et jusqu'au Groenland, a annoncé lundi l'institut géologique danois.

Plus tard dans la matinée, un deuxième séisme de magnitude 7,5 a secoué le sud-est de la Turquie. L'épicentre a été localisé dans la province de Kahramanmaras.

Les autorités suisses réagissent

La Suisse exprime ses condoléances à la Turquie et à la Syrie et se dit prête à fournir une aide humanitaire d'urgence.

«Nos pensées vont aux populations de la Turquie et de la Syrie frappées par le tragique séisme. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et souhaitons un bon rétablissement à tous les blessés.»
Alain Berset, président de la Confédération

Après ce «terrible séisme» ayant frappé la Turquie et la Syrie, le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis a également présenté à son homologue turc Mevlut Cavusoglu les sincères condoléances de la Suisse à son pays et à son peuple. La Suisse se tient au côté de la Turquie et offre une aide humanitaire, a-t-il déclaré sur Twitter.

L'UE envoie ses équipes

L'Union européenne a envoyé des équipes de secouristes en Turquie, a annoncé lundi le commissaire européen à la gestion des crises Janez Lenarcic.

«A la suite du tremblement de terre survenu ce matin en Turquie, nous avons activé le mécanisme de protection civile de l'UE. Le Centre de coordination des réactions d'urgence de l'UE coordonne le déploiement d'équipes de secours européennes. Des équipes des Pays-Bas et de Roumanie sont déjà en route.»
Janez Lenarcic

Cette aide répond à une demande de la Turquie, a précisé un porte-parole de la Commission. L'Allemagne, l'Italie et la France ont offert leur aide aux populations des régions dévastées, de même que la Belgique, la Pologne, l'Espagne et la Finlande. (ats/asi/jch)

Mexico a tremblé pour la troisième fois un 19 septembre
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Mépris total pour la vie humaine»: le nombre d'exécutions explose en 2023
L'année dernière, Amnesty a recensé 1153 exécutions, sans compter la Chine, où elles sont estimées à plusieurs milliers, mais pas annoncées. Il s'agit du plus haut niveau atteint depuis 2015.

Le nombre d'exécutions a atteint l'an dernier son plus haut niveau dans le monde depuis 2015, sous l'effet d'une forte hausse en Iran, a indiqué Amnesty International mercredi. Elle a dénombré 1153 exécutions en 2023 sans la Chine, qui ne donne pas de chiffres.

L’article