DE | FR

La Russie prépare une offensive décisive sur l'Est, la situation en cartes

La ville de Mariuopol est bombardée depuis plus de 40 jours.
La ville de Mariuopol est bombardée depuis plus de 40 jours.Image: AP
Une grande offensive russe serait sur le point d'être lancée dans l'est de l'Ukraine, où de violents combats continuent d'avoir lieu. Coupée en deux, la ville de Marioupol vit ses dernières heures de résistance.
12.04.2022, 20:58

Il y a quelques semaines, la Russie annonçait que ses soldats allaient désormais se concentrer sur l'est de l'Ukraine. Incapable de capturer Kiev et d'autres territoires dans le reste du pays, Moscou a donc fait de la conquête totale du Donbass son nouvel objectif prioritaire.

Le Kremlin est maintenant passé à l'acte: les troupes russes se sont en effet retirées de la capitale et se positionnent autour du Donbass. Une grande offensive serait imminente, selon les autorités ukrainiennes:

«L'ennemi a presque terminé sa préparation pour un assaut sur l'est. L'attaque aura lieu très prochainement»
Oleksandre Motouzianik, porte-parole du ministère ukrainien de la Défense

«Ils se repositionnent, ils se recentrent sur le Donbass», a déclaré de son côté le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Voici la situation sur le terrain.

En attendant la grande offensive russe, des affrontements plus ponctuels font rage dans de nombreuses villes situées dans l'est du pays, autour et dans le Donbass.

Marioupol coupée en deux

Les combats se poursuivent sans cesse dans la ville portuaire de Marioupol, âprement contestée par les Russes. Après plus de 40 jours de siège, les choses tournent mal pour les derniers soldats ukrainiens sur place.

Le 10 avril, les forces russes ont coupé Mariupol en deux, du centre-ville à la côte, selon un rapport de l'Institute for the study of war (ISW). Résultat: les défenseurs ukrainiens ont été isolés en deux endroits principaux de la ville: le port (sud-ouest) et l'usine sidérurgique Azovstal (est).

Les derniers défenseurs ukrainiens sont isolés dans deux endroits, encerclés en vert sur la carte.
Les derniers défenseurs ukrainiens sont isolés dans deux endroits, encerclés en vert sur la carte.Image: institute for the study of war

L'armée russe affirme par ailleurs avoir repoussé une tentative de percée d'une centaine de militaires ukrainiens, qui tentaient de «fuir» de l'usine Azovstal. Une cinquantaine de soldats auraient été abattus, 42 se sont rendus.

Les Russes contrôleraient également le centre-ville. Bien que les forces ukrainiennes affirment «tenir héroïquement la ville», Kiev se prépare à la chute de Marioupol.

Une partie des derniers défenseurs ukrainiens se trouvent dans l'usine Azovstal.
Une partie des derniers défenseurs ukrainiens se trouvent dans l'usine Azovstal.Image: sda

La conquête de la ville permettrait aux Russes de consolider leurs gains territoriaux sur la bande côtière le long de la mer d'Azov en reliant les régions du Donbass à la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en 2014.

Combats à Izioum, Roubijné, Popasna et Kherson

Les troupes russes mènent des assauts continus contre les villes d'Izioum, Roubijné et Popasna, situées à proximité de Lougansk, capitale de la république séparatiste du même nom. Les trois villes en question se trouvent autour du territoire contrôlé par les Russes, délimité par une ligne continue noire ou rouge dans la carte ci-dessous:

Image: Institute for the study of war

Pourtant, toujours selon l'ISW, les troupes russes ne sont pas parvenues à réaliser des avancées significatives. L'armée ukrainienne a déclaré avoir repoussé quatre attaques russes dans les régions de Donetsk et de Lougansk.

Les combats ne vont probablement pas s'arrêter, estime l'ISW. De plus, les troupes russes vont bientôt achever l'encerclement de cette zone. La Russie continue par ailleurs d'amasser des soldats dans la région de Kharkiv, plus au nord.

Même scénario autour de la ville de Kherson: les Russes n'ont pas réalisé d'avancées significatives contre les positions ukrainiennes dans la région. (asi)

Les images glaçantes de Marioupol vue du ciel

Plus d'articles récents sur la guerre en Ukraine

Le monde court à la famine et c'est à cause de la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

«Pour les Russes, Boutcha était un moyen de montrer qui est le plus fort»

Link zum Artikel

Sanctions contre les Russes: Parmelin accusé de laxisme

Link zum Artikel

«On ne s’en sort pas indemne», le reporter RTS à Boutcha raconte son travail

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Il n'y avait peut-être plus de survivant»: pourquoi la police a tardé à Uvalde
Un haut responsable texan a reconnu vendredi que la police avait pris une «mauvaise décision» en n'entrant pas rapidement dans l'école d'Uvalde, mardi lors de la fusillade meurtrière qui a fait 21 victimes.

Les forces de l'ordre avaient attendu une heure dehors.

L’article