International
voiture

Rivian: cette voiture électronique donne des sueurs à Tesla et Elon Musk

tesla rivian amazon prime ford elon musk voiture électrique camionnette pick-up
Le milliardaire et inventeur de la Tesla, Elon Musk, a peut-être du souci à se faire face à l'innovante marque de véhicules utilitaires nommée Rivian.Image: shutterstock

Tesla, bientôt détrônée par une camionnette électrique?

D'abord conçue comme une voiture de sport abordable, puis comme un quad, la camionnette Rivian pourrait bientôt devenir la voiture américaine du futur. Et ainsi, faire de l'ombre au constructeur automobile Tesla.
06.10.2021, 03:5606.10.2021, 15:18
Plus de «International»

Rivian a été fondée en 2009 par un jeune entrepreneur américain du nom de Robert (RJ) Scaringe. Ce dernier s'intéresse au développement et à la production de véhicules 100% électriques, de manière presque chirurgicale. Moins de douze années plus tard, la start-up fera son entrée en bourse dans deux mois, pendant la période de Thanksgiving.

La société est évaluée à 80 milliards de dollars et elle collabore déjà avec un sacré partenaire commercial: le géant de l'e-commerce, Amazon. De quoi donner quelques sueurs froides à Elon Musk et la Tesla.

2019, l'année où tout a changé

En 2019, tout a changé pour la start-up avec deux contrats qui l'ont fait tout bonnement changer de dimension, comme le raconte The Atlantic:

  • D'abord, avec la commande de 100 000 véhicules par le groupe Amazon. Un partenariat commercial inespéré pour une si petite entreprise;
  • Puis, le constructeur américain Ford a annoncé une prise de participation de 500 millions de dollars dans la société, tout en faisant bénéficier Rivian de sa plateforme technique pour véhicule électrique.

Le résultat du partenariat entre Rivian et Amazon prime:

Image

Un design «à la Apple»

Il y a deux sortes de véhicules Rivian. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont tous l'air de sortir tout droit d'un magasin Apple. D'ailleurs, la plateforme Bloomberg News pense que Steve Jobs aurait clairement validé le design.

  • La camionnette utilitaire sera utilisée en exclusivité pour les livraisons Amazon aux Etats-Unis;
  • Un SUV qui peut tenir autant sur des sentiers rocailleux que sur des parkings de magasins comme Manor.

Les modèles SUV assez «bobo», au design qui rappelle la marque Apple:

Image

Et Elon Musk, il en pense quoi de tout ce foin?

Au mois de juillet dernier, le fondateur de Rivian a confirmé que sa société était à la recherche d'une deuxième usine aux Etats-Unis. Il a ajouté que l'entreprise prévoyait d'investir jusqu'à 5 milliards de dollars dans cette nouvelle installation.

Quelques semaines plus tard, le fondateur de Tesla, LA voiture électrique par excellence des célébrités, n'a pas pu s'empêcher de commenter avec son style unique, en utilisant son compte Twitter. Suite à la publication d'un tweet de Reuters, indiquant que Rivian avait trouvé un nouvel emplacement au Texas, Elon Musk a commenté l'article ainsi:

«Je recommanderais à Rivian de commencer par faire fonctionner leur première usine. Il est incroyablement difficile d'atteindre la production d'un si grand volume de véhicules à un coût unitaire abordable.»

Rien n'est encore joué dans un marché qui se rétrécit

La start-up pourrait faire pour les camionnettes et les SUV ce que Tesla a fait pour la berline familiale. Mais le marché des camionnettes et des SUV électriques n'a cessé de se rétrécir, les géants de l'automobile ayant accéléré la mise en place de leurs propres véhicules alimentés par batterie. Pour réussir, les véhicules de Rivian ne devront pas seulement être excellents, ils devront être incroyables.

On a organisé une fashion week watson et on a jugé nos collègues
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'Europe modifie son droit d'asile: voici ce qui change pour la Suisse
Jusqu'au bout, la majorité a vacillé lors du vote final sur la grande réforme de l'asile au Parlement européen. Mais le «pacte asile et migration» est désormais adopté. Les principales questions et réponses après dix ans de bataille.

Après dix ans de négociations, de conflits et de blocages, il n'était pas certain que le «pacte sur l'asile et la migration» obtienne une majorité au Parlement européen. Plus encore: le paquet législatif visant à durcir le droit d'asile menaçait d'échouer dans les derniers mètres.

L’article