pluie modérée
DE | FR
International
voiture

Une voiture volante réussit son baptême du feu entre deux villes

Une voiture volante réussit son baptême du feu entre deux villes

Un inventeur réalise un rêve vieux de 30 ans en faisant voler une voiture à 2500 mètres d'altitude, pendant 35 minutes.
06.07.2021, 10:28
Plus de «International»

Après un premier essai en novembre dernier, la voiture volante Aircar vient de faire une nouvelle démonstration convaincante en réalisant un vol de 35 minutes entre l'aéroport international de Nitra et l'aéroport international de Bratislava en Slovaquie:

Une étape cruciale pour la viabilité du projet porté depuis plus de 30 ans par son inventeur Stefan Klein. Le troisième prototype de l'Aircar qui a effectué ce vol d'essai à 2 500 mètres d'altitude et à 170 km/h.

Comment ça marche?

  • La voiture volante est propulsée par un moteur BMW de 160 CV mais l'inventeur envisage d'utiliser un moteur encore plus puissant (300 CV) pour la prochaine version.
  • L'aileron intégré à la carrosserie commence par reculer pour permettre aux ailes rangées en position parallèle au cockpit de se redresser à la verticale avant de basculer de part et d'autre.
  • La voiture volante décolle et atterrit sur une piste. Klein Vision assure que l'Aircar sera homologuée dans la catégorie M1 pour circuler sur route et obtiendra la certification CS-23 de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Outre un permis auto, son conducteur devra posséder un brevet de pilote.

Le constructeur envisage plusieurs déclinaisons de sa voiture volante: biplace, quatre places, bimoteur et amphibie. Stefan Klein n'a pas encore communiqué sur le prix et la date de commercialisation de l'Aircar. (jch)

World of Watson: L'avion en version honnête
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce satellite va se crasher ce soir et on ne sait pas où précisément
Le satellite ERS-2 de l'Esa a recueilli de précieuses données au cours de ses années de fonctionnement. Mais son temps touche à présent à sa fin.

Le satellite ERS-2 de l'Agence spatiale européenne (Esa) est en orbite autour de la Terre depuis 1995. Après avoir été mis en sommeil en 2011, il devrait s'écraser mercredi tout droit en direction de la Terre.

L’article