larges éclaircies
DE | FR
Sport
Jeux olympiques

JO 2022: Lisa Buckwitz et Janine Flock posent pour Playboy

Deux athlètes des Jeux olympiques posent pour Playboy, les voici

Lisa Buckwitz et Janine Flock, participantes aux JO 2022 de Pékin, ont récemment fait parler d'elles en posant pour le sulfureux magazine. Un moyen pour les médaillées d'or et d'argent de célébrer tous les corps féminins.
09.02.2022, 18:0210.02.2022, 17:39
Plus de «Sport»

Une attention toute particulière est portée sur deux athlètes depuis quelques jours, et pas seulement grâce à leur participation aux Jeux olympiques d'hiver de 2022. Lisa Buckwitz, médaillée d’or en bobsleigh, et Janine Flock, star du skeleton ayant remporté l'argent en 2016, ont toutes deux posé nues dans le nouveau numéro de l'édition allemande de Playboy mis en vente la semaine passée.

«Lisa Buckwitz et Janine Flock sont nos héroïnes principales pour le nouveau numéro», a indiqué le sulfureux magazine qui a consacré deux couvertures distinctes aux jeunes femmes. Pour Playboy, le but de ce shooting photo vise à «donner l'exemple aux femmes» afin que chacune puisse s'accepter sans «avoir honte de son corps».

Célébration de tous les corps

La célébration du corps et l'acceptation de soi, des idées partagées, voire même encensées, par Lisa Buckwitz et Janine Flock. Lesquelles ont, en ce sens, publié leur couverture respective sur leurs réseaux sociaux.

Fière de son parcours sportif, la championne olympique de 2018, Lisa Buckwitz, a récemment déclaré dans un entretien accordé au Bild aimer ce corps féminin qui porte les traces de ses succès.

«Chaque femme a le droit de se montrer nue et personne ne devrait avoir honte de son corps. Moi, par exemple, j'ai un peu plus de muscles - et alors ? Je voulais montrer que c'est aussi un corps de femme. Je n'ai pas à me cacher en tant qu'athlète de compétition»
Lisa Buckwitz, championne olympique en Bobsleighsource: bild

Dans le même temps, Janine Flock, médaillée d'argent en skeleton, a expliqué qu’elle avait voulu montrer avec ses photos qu’un corps naturel pouvait être beau. «Je n’ai pas subi de chirurgie et je garde ce que j’ai», a-t-elle affirmé. Avant d’ajouter que cette expérience la boosterait davantage pour décrocher la médaille olympique dans sa catégorie: «C’est important d’avoir d’autres choses en tête que le sport de temps en temps. Je pense même que cela me donnera un regain de motivation supplémentaire». (mndl)

Un casse-cou en wingsuit dévale le flanc d'une montagne à Verbier
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le HC Bienne vire un coach qui n'a jamais eu sa chance
Petri Matikainen avait repris le poste le plus difficile de la ligue. Il n'avait rien à gagner et tout à perdre. Bienne l'a limogé et pourrait engager un grand nom du hockey mondial.

Depuis l'introduction des playoffs (1986), aucun directeur sportif n'a eu autant de patience que Martin Steinegger avec Petri Matikainen. Et ce pour une bonne raison: il était en fait impossible de trouver le bon successeur à Antti Törmänen, qui avait quitté ses fonctions à la fin de la saison dernière en raison d'un cancer.

L’article