DE | FR

Le déploiement de la 5G continue à diviser les Suisses

Une antenne 5G en Suisse.
Une antenne 5G en Suisse.Image: sda
Ce sondage a été réalisé en avril 2022 par l'institut de sondage et d'étude de marché innofact par le site Comparis auprès de 1023 personnes de toute la Suisse.
12.05.2022, 06:0812.05.2022, 08:11

Le déploiement rapide du réseau 5G, proposé par le Conseil fédéral, divise la population suisse, selon un sondage représentatif publié jeudi par comparis.ch:

  • Deux personnes sur cinq (42,5%) y sont favorables;
  • Une proportion similaire (41,7%) est contre;
  • La part des indécis s'élève à 15,7%.

Les femmes sont nettement plus sceptiques que les hommes. Seules trois sur dix (29,7%) se déclarent favorables à un déploiement rapide du réseau alors que cette proportion atteint 55,1% chez les hommes.

  • A l'inverse, la moitié des femmes sont contre mais seulement un tiers (33,6%) des hommes;
  • Les plus de 55 ans sont la catégorie d'âge la plus favorable au déploiement rapide de la 5G (46,2%);
  • Ils sont suivis par les 18-35 ans (45%). Les 36-55 ans sont les plus sceptiques avec 38,3% d'avis favorables et 44,6% d'avis défavorables;

Il existe également des différences selon le niveau de qualifications:

  • Parmi les personnes hautement qualifiées, 47,3% sont favorables au déploiement rapide de la 5G, 38,3% s'y opposent;
  • Chez les personnes qui ont un niveau moyen ou faible de qualification, l'approbation chute à 37,3% tandis que l'opposition grimpe à 45,5%.

Un tiers ont un abonnement 5G

Plus d'un tiers des personnes interrogées ont un abonnement 5G. Ce type d'abonnement est plus répandu chez les jeunes (41,1% des 18-35 ans):

  • Seul un tiers des 36-55 ans en possède un et 26% des plus de 55 ans;
  • En revanche, 44,8% des plus de 55 ans trouvent important que leur téléphone portable soit compatible avec la 5G mais seulement 26,9% des 18-35 ans.

Le Conseil fédéral a annoncé mi-avril qu'il misait sur un déploiement rapide des réseaux 5G. Ceux-ci présentent des avantages évidents en termes de performance et de rayonnement par rapport aux technologies actuelles, indiquait-il alors dans un rapport. (ats/jch)

Un peu de légèreté avec Apple qui enterre l'iPod: bonne ou mauvaise nouvelle?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les jeunes LGBTIQ+ sont davantage la cible de violences que les autres
Stress quotidien, harcèlement et consommation de substances: une étude d'Unisanté révèle des chiffres préoccupants

Les jeunes lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et en questionnement (LGBTIQ+) sont régulièrement confrontés à des violences psychologiques, verbales et/ou physiques. C'est le constat de l'étude réalisée par le Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) à Lausanne, publiée mardi 17 mai à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre l'homophobie, la biphobie et la transphobie.

L’article