assez dégagé
DE | FR
Suisse
Argent

La Comco enquête sur le secteur bancaire et les salaires

La Comco enquête sur le secteur bancaire et les salaires

La Commission de la concurrence (Comco) a ouvert une enquête préalable sur les pratiques en matière de salaire dans le secteur bancaire.
05.12.2022, 08:2605.12.2022, 09:48
Plus de «Suisse»

«Un grand nombre» de banques alémaniques échangent régulièrement des informations sur les salaires, estime lundi le régulateur.

«Etant donné que ces comportements pourraient être problématiques au regard de la loi sur les cartels, une enquête préalable a été ouverte», indique lundi un communiqué.

34 banques alémaniques

Cette enquête vise 34 établissements bancaires dans six régions de la Suisse alémanique. La Comco cherche à déterminer si ces informations sur les salaires de certaines catégories constituent des «indices d'accord illicites au sens du droit des cartels».

Si nécessaire, la procédure pourra être élargie à d'autres entreprises et régions.

«Il s'agit surtout des salaires des apprentis et étudiants»
Comco

Le marché du travail occupe de plus en plus les autorités de la concurrence au niveau mondial. En Suisse, c'est la première fois que le Comco analyse de possibles accords sur les salaires, pouvant être problématiques au regard de la loi sur les cartels et ne résultant pas de négociations entre partenaires sociaux. (ats)

Ce taureau court au milieu d'une banque et provoque le chaos
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le franc fort est une bénédiction» pour ces Suisses
Le franc suisse est trop fort par rapport aux autres devises. Il atteint des niveaux qu'on n'avait plus connus depuis la fin du taux plancher en 2015. L'industrie pleure alors que le marché immobilier se frotte les mains.

La Suisse s'est habituée à ce que son franc fort devienne toujours plus fort. Sans surprise, sa récente réévaluation n'a donc pas fait grand bruit. Rien de nouveau sous le soleil, diront certains. Swissmem, l'association des entreprises technologiques, a toutefois lancé un cri d'alarme:

L’article