DE | FR
Un coup d'œil dans le temple des dons de Pratteln, richement garni.
Un coup d'œil dans le temple des dons de Pratteln, richement garni.image: keystone

Taureau, Harley et WC, les étranges prix de la Fête fédérale de lutte

Le temple des dons de la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres (Esaf) à Pratteln (BL) a déjà ouvert ses portes. On peut y admirer les prix en nature qui récompenseront les lutteurs, les joueurs de hornuss et les lanceurs de pierre après leurs joutes.
17.08.2022, 15:23

Même si la lutte s'est adaptée aux pratiques commerciales modernes comme d'autres grandes manifestations sportives, elle n'a pas totalement renoncé aux traditions d'une Suisse rurale et alpestre. Les lutteurs et autres compétiteurs ne sont toujours pas récompensés par des médailles, des coupes et des prix en espèces, mais par des couronnes et des cadeaux en nature... parfois encombrants.

Ainsi, en tête de liste des récompenses figure bien sûr le taureau du vainqueur, destiné au roi de la lutte. Cette année, l'animal s'appelle «Magnus von Schönenberg». Le Red Holstein a grandi dans la ferme du même nom à Pratteln (BL). Il a trois ans et demi et pèse déjà 720 kilos. Il atteindra environ une tonne l'année prochaine. Notons que la plupart du temps, le roi ne garde pas son taureau, mais le revend immédiatement.

Magnus, le taureau gagnant, a encore grandi depuis cette photo prise en mai.
Magnus, le taureau gagnant, a encore grandi depuis cette photo prise en mai.image: keystone

Outre le taureau du vainqueur, dix autres «prix vivants» seront décernés à ceux qui se classeront juste derrière. Comme Magnus, ils peuvent être vus à Pratteln dans une étable d'exposition séparée. Derrière les premiers, les centaines d'autres participants ont le choix de ce qu'ils souhaitent ramener chez eux comme prix, selon l'ordre du classement.

La pouliche Aluna, âgée de deux ans, attend le cinquième.
La pouliche Aluna, âgée de deux ans, attend le cinquième.image: esaf2022

Ces dons en nature peuvent être admirés dans le temple des dons sur le site de l’Esaf. On a un peu l'impression de participer à une tombola, mais à une échelle beaucoup plus grande. Les prix, ou du moins la plupart d'entre eux, sont explicitement destinés à une Suisse rurale. Ce qui frappe, c'est le grand nombre de clarines et de cloches, à côté d'innombrables commodes paysannes, insignes de la tradition.

Une photo souvenir devant les innombrables clarines et cloches du temple des dons.
Une photo souvenir devant les innombrables clarines et cloches du temple des dons.image: keystone

Cuvette de WC et Harley Davidson

Mais il y a aussi beaucoup d'autres cadeaux très différents: moins surprenants sont les outils agricoles comme les tondeuses à gazon ou les nombreux réfrigérateurs, des objets pratiques en somme. Mais il y a aussi un lit double recouvert de paille, des WC lavantes et, outre de nombreux VTT électriques, une imposante Harley Davidson.

Une Harley à l'honneur, ça ne se refuse pas.
Une Harley à l'honneur, ça ne se refuse pas.image: keystone
Que diriez-vous d'un jacuzzi flambant neuf?
Que diriez-vous d'un jacuzzi flambant neuf?image: keystone

A Pratteln, une imposante coupole d'un diamètre de 46 mètres et d'une hauteur de 14 mètres a été érigée en tant que temple des dons. Les prix en nature y sont exposés et peuvent être visités depuis vendredi.

Le temple de Gap à Pratteln (BL).
Le temple de Gap à Pratteln (BL).image: keystone

La Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres se déroulera du 26 au 28 août à Pratteln. Quelque 42 millions de francs ont été dépensés pour les installations temporaires du plus grand événement sportif de Suisse. (pre/sda)

Ces «sportifs» se jettent d'une colline pour attraper un fromage

Video: watson

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi Crédit Suisse se retrouve à poil
La grande banque suisse essuie une crise au plus mauvais moment. Une faillite est néanmoins peu probable.

«C'est quand la mer se retire qu'on voit ceux qui se baignent nus», dit une citation du légendaire investisseur Warren Buffett. Sur les marchés financiers, la lune ne joue aucun rôle, mais l'influence des banques centrales est d'autant plus grande. Et celles-ci ont radicalement changé la donne ces derniers mois, annonçant les unes après les autres des hausses de taux directeurs et faisant en sorte qu'actuellement l'un ou l'autre acteur se retrouve soudainement sans maillot de bain.

L’article