Suisse
Certificat Covid

Certificat Covid: Les billets pour les évènements ne sont pas remboursés

Image

Sans certificat Covid, les billets ne seront pas remboursés

Vous avez acheté un billet pour un évènement et vous n'avez pas de certificat Covid? Si vous souhaitez vous faire rembourser, il faudra compter sur la générosité des organisateurs, car rien ne les y oblige.
21.09.2021, 11:0621.09.2021, 15:26
Plus de «Suisse»

Match de foot, ballet de danse classique ou encore concert de Lady Gaga: il ne vous a pas échappé que tous ces évènements exigent aujourd'hui la présentation du certificat Covid.

Si vous viviez sur une autre planète depuis dix jours, voici le topo 👇

Vous aviez peut-être réservé votre billet pour ces évènements il y a longtemps, quand le Covid n'existait pas. Mais pandémie oblige, certaines manifestations prévues en 2020 ont été reprogrammées pour ces prochains mois. Elles seront désormais inaccessibles sans le fameux passe-droit. Ce dont il n'était pas question lors de l'achat des billets.

Et pourtant, une personne qui n’a pas de certificat ne peut pas réclamer un remboursement et doit compter sur la bonne volonté des organisateurs.

C'est pô juste?

GIF animéJouer au GIF

Interrogé par la Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), le professeur de droit privé à l'Université de Saint-Gall, Vito Roberto, confirme que le non-remboursement est parfaitement légal: «D'un point de vue juridique, l'affaire est claire. Les personnes sans certificat n'ont pas droit à un remboursement».

Cela pourrait paraître injuste de prime abord, puisque les conditions d'entrée ont changé entre le moment de l'achat et l'évènement. Peu importe, selon le professeur:

«Les circonstances n'affectent pas la tenue de l'évènement, mais les participants. Les organisateurs peuvent délivrer leur prestation. Le problème, c'est que c'est les personnes qui n'ont pas de certificat ne peuvent pas avoir recours au service promis.»

«Après tout, l'évènement a lieu. Si une personne ne peut pas y prendre part parce qu'elle n'a pas de certificat, c'est de sa faute»
Vito Roberto, Professeur de droit à l'université de Saint-Gall

Petit cours de droit: dans ce contexte, les juristes parlent d'«impossibilité subjective ». C'est exactement la même chose que si vous étiez au lit avec une grippe carabinée un soir de concert sans avoir pris d'assurance annulation (c'est de votre faute si vous êtes allés courir sous la pluie la veille).

Et pour les abonnements?

Pour ce qui des abonnements à une salle de fitness, à une piscine couverte ou à un cinéma, ils ne peuvent pas être remboursés non plus.

ArcInfo relaie cependant un conseil de la Fédération romande des consommateurs (FRC): comme le certificat Covid imposé par le Conseil fédéral n’est pas prévu dans le contrat, on peut demander gratuitement une suspension d'abonnement. Etant donné que la durée d’imposition du pass sanitaire est temporaire, cette suspension permet de ne pas mettre un terme au contrat de manière précipitée.

La semaine dernière, certaines enseignes de fitness ont réclamé à leurs clients un paiement de 50 francs pour suspendre leurs abonnements, souligne la Fédération romande des consommateurs. Mais cette manière de procéder est «illégale» et les personnes concernées peuvent demander un remboursement précise l'association. (mbr)

Vous vous demandez parfois à quoi il sert, ce certif'? Voici des pistes 👇

Les feux de forêts en Californie
1 / 9
Les feux de forêts en Californie
De nombreuses habitations n'ont pas eu la chance d'être emballées et ont été entièrement détruites.
partager sur Facebookpartager sur X
16 ans face à l'extension du certificat Covid
Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Les gens du voyage ont quitté Yverdon (VD) pour une autre commune
La Ville et Police Nord Vaudois avaient tout mis en œuvre afin de faire face au passage des gens du voyage à Yverdon, annoncé depuis des mois, dans les meilleures conditions possibles. Ils sont désormais installés à Morrens (VD).

Menacés par une procédure d’expulsion par la Municipalité d'Yverdon-les-bains (VD), les gens du voyage ont finalement quitté jeudi le terrain d'Y-Parc qu'ils occupaient depuis début mars. Cette communauté n'avait pas respecté le délai de départ fixé à vendredi dernier et une soixantaine de caravanes stationnaient encore sur les lieux.

L’article