DE | FR
Dans le monde entier, les gens se sont précipités devant les portes des boutiques Swatch.
Dans le monde entier, les gens se sont précipités devant les portes des boutiques Swatch.Image: Capture d'écran (twitter)

Swatch et Omega font sauter la banque (et provoquent des émeutes)

Dans le monde entier, les gens se sont précipités devant les portes des boutiques Swatch pour la montre tant désirée: une collaboration entre Omega et Swatch, virant parfois au chaos.
28.03.2022, 16:3729.03.2022, 08:59
Suivez-moi

Si vous étiez proche d'une enseigne de la marque Swatch, vous vous êtes sûrement posé des questions à propos des centaines d'individus (enragés et impatients) qui attendaient devant les portes closes. Ils ont été nombreux à camper, à siffler des litres de café pour tenir. Difficile de passer à côté de la folie de samedi dernier, tant elle a frappé le monde entier.

A l'origine de cet engouement extraordinaire, on trouve une collaboration surprise entre Omega et Swatch qui a accouché d'un modèle nommé MoonSwatch. Dans le communiqué, la marque dirigée par Nick Hayek évoque «un partenariat inattendu, provocateur et visionnaire». La montre se caractérise par la biocéramique (le matériau phare de Swatch), révélant un modèle qui a fait la renommée d'Omega: la Speedmaster Moonwatch. Des spécialistes du secteur horloger parlent d'une des «meilleures» collaborations annoncées en 2022.

Une savante tactique

Quatre jours avant l'ouverture du plus important salon horloger de 2022, le Watches and wonders Geneva (WWG), le Swatch Group a réussi un véritable tour de force pour déclasser la concurrence – tout en sachant que le groupe ne sera pas présent à l'événement qui débute mercredi. Une savante tactique pour lancer le modèle, surtout un samedi 26 mars, au lendemain du versement des salaires...

Une ruée dans les magasins qui s'est même répercutée sur la Bourse. Ce matin, à 10 heures, l'action au porteur Swatch affichait la meilleure performance parmi les principaux titres de la Bourse suisse.

Et l'effervescence fut telle que des magasins ont dû fermer boutique face à l'afflux considérable et à la sauvagerie de certains clients. A Nice, par exemple, le magasin n'a pas pu ouvrir samedi. A Hong Kong, une douzaine de policiers ont été dépêchés pour gérer les foules dans chacun des trois points de vente après avoir reçu un rapport vers 7h30 selon lequel plusieurs hommes étaient soupçonnés d'avoir sauté la file d'attente devant le magasin de Mong Kok.

Des boutiques encadrées par la police

Samedi, à Genève, des centaines de personnes ont fait la queue devant le magasin phare de Swatch de la rue du Marché. L'arrivée massive des aficionados a provoqué un important déploiement policier et au moins une personne a été arrêtée, d'après des sources, dont le média américain Bloomberg. A Londres, un magasin du centre a dû fermer après des scènes chaotiques lorsque des foules ont tenté de pénétrer à l'intérieur, a rapporté The Press Association. A Paris, watson a constaté une forte présence policière à proximité de la boutique de la marque.

Un petit aperçu à Genève

Du côté des équipes de Swatch, la stratégie unique s'est transformée en raz-de-marée imprévisible. «Nous sommes débordés», nous indique l'organe de communication de la marque. Victime de son succès, à présent, la firme biennoise s'affaire à réapprovisionner la prochaine fournée de MoonSwatch.

Vaches duveteuses

1 / 13
Vaches duveteuses
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Will Smith met une glifle à Chris Rock

Le meilleur du Divertissement cette semaine

Où sont passées leurs fesses? Rumeurs de retrait d'implants chez les Kardashian

Link zum Artikel

Le syndrome de Paris, ce mystérieux mal qui atteint les touristes dans la capitale

Link zum Artikel

Maeva Ghennam nue sur Insta à cause de sa mère

Link zum Artikel

Tuco face à Thanos: le mash-up complètement zinzin

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Un Genevois a escroqué 227 entreprises en France
L'homme ressortissant d'Italie a été condamné à 3 ans de prison dont 11 mois ferme pour avoir escroqué plus de 200 entreprises et commerçants en France voisine.

D'origine italienne et résidant à Genève, l'homme âgé de 58 ans a été condamné, mardi, au Palais de justice de Thonon à de la prison ferme pour avoir escroqué pas moins de... 227 entreprises ou commerçants en France voisine, à Saint-Julien-en-Genevois. C'est en tout cas ce que rapporte Le Matin vendredi. Les faits remontent entre 2010 et 2015.

L’article