en partie ensoleillé
DE | FR
1
Suisse
Conseil fédéral

Voiture: Berne veut désavantager les personnes seules au volant

Des pictogrammes moto, velo avec les inscriptions taxi, bus, sont peint sur une voie de bus des Transports publics genevois, TPG, de la route des Jeunes, ce lundi 8 janvier 2018 a Geneve. A Geneve, le ...
Le Conseil fédéral a décidé d'apporter deux modifications majeures concernant la circulation.Image: KEYSTONE

Seul dans votre voiture? Berne veut vous faire perdre du temps sur la route

Le Conseil fédéral a décidé d'apporter deux modifications à la signalisation routière. Dès le 1er janvier 2023, il sera plus facile d'introduire des zones 30 sur les routes et le covoiturage aura plus d'avantages.
24.08.2022, 17:0024.08.2022, 17:39
Michael Graber / ch media

Lors de la séance du mercredi 24 août, le Conseil fédéral a décidé d'apporter deux modifications majeures en ce qui concerne la circulation:

  • Les zones 30 seront plus faciles à introduire, notamment grâce à une plus grande marge de manœuvre accordée aux communes et cantons. Les autorités ne devront plus réaliser une expertise pour aménager ces zones.
  • Le covoiturage sera favorisé avec la mise en place de nouvelles règles, notamment l'autorisation d'emprunter les voies des transports publics.

Ainsi, «l'amélioration de la qualité de vie» est désormais également considérée comme un motif d'introduction. Ces nouvelles règles s'appliqueront à partir du 1er janvier 2023.

De nombreuses villes et communes ont vu grandir un sentiment de colère suite à l'extension des zones 30. Pour calmer les tensions, le gouvernement a décidé d'agir rapidement. Il a notamment déclaré que:

«La vitesse restera en principe limitée à 50 km/h sur les routes à orientation trafic à l'intérieur des localités et que les conditions actuelles de réduction de la vitesse doivent continuer à être respectées.»

Il s'agit ainsi de garantir «que les fonctions du réseau de transport supérieur ne soient pas mises en danger», comme l'indique un communiqué de l'Office fédéral des routes (OFROU).

Pas de zones 30 sur les axes principaux

Les routes à orientation trafic sont des «routes qui répondent en premier lieu aux exigences du trafic motorisé et qui sont destinées à un déroulement efficace du trafic en permettant des transports sûrs, performants et économiques», selon la définition de la loi. Autrement dit, il s'agit principalement des routes principales ou secondaires sur lesquelles les zones 30 ne seront pas appliquées.

Outre les réductions de vitesse, le Conseil fédéral veut également encourager le covoiturage, pour lequel un nouveau symbole sera introduit dans la signalisation routière. Ce dernier permettra d’octroyer des droits particuliers aux personnes qui pratiquent le covoiturage. Les «covoitureurs» pourront emprunter les voies réservées aux bus ou des routes normalement interdites à la circulation. Des places de parking seront également réservées aux véhicules qui transporteront plusieurs personnes.

Ce symbole indique un covoiturage de trois personnes et plus.
Ce symbole indique un covoiturage de trois personnes et plus.

Sur le symbole en question, un chiffre indiquera le nombre de personnes qui doivent se trouver à bord du véhicule pour que celui-ci puisse circuler sur une voie dédiée. Les familles nombreuses ont la priorité, tout comme les «covoitureurs» de bureau. Toute violation ou non-respect de cette nouvelle règle sera passible d'une amende.

Traduit et adapté de l'allemand par sia

Une course de kart dans une prison française fait sensation

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les Verts: mobilisation pour le climat, non aux armes suisses pour l'Ukraine
Les Verts soutiennent à l'unanimité la loi sur la protection du climat. Le parti s'est également prononcé sur les sanctions contre les fortunes russes et l'exportation d'armes en Ukraine.

Il n'est plus possible de tergiverser face à la dérive climatique. Tel est le message délivré samedi, à Genève, lors de l'assemblée des délégués des Vert-e-s suisses, par le président de la formation écologiste Balthasar Glättli en cette année d'élections fédérales.

L’article