DE | FR
Bild

Facebook

Plus de 300 étudiants dispersés par la police à Sion jeudi soir

Malgré la situation pandémique, des jeunes se sont rassemblés sur la place de la Planta. La source du mouvement pourrait être un simple pari. Des casseurs ont été interpellés.



Jeudi, en fin d'après-midi, 300 étudiants ont convergé sur la place de la Planta, à Sion, afin de fêter le début des vacances pascales, et ce, malgré la situation pandémique en cours, rapporte la police valaisanne.

facebook

Selon Le Nouvelliste, ces jeunes ne seraient pas tous originaires du chef-lieu cantonal, mais également de Lausanne, Saint-Maurice (VS) et Martigny (VS). Ils se seraient d'abord rassemblés sur une place, celle de la Planta, avant d'entamer un périple à travers les rues, en direction de la colline de Valère.

facebook

Drôle de pari et interpellations

Il est coutumier, selon la presse locale, que les jeunes se rassemblent, en fin de semaine, sur la place de la Planta. Jeudi, cependant, Le Nouvelliste rapporte que la taille du phénomène s’expliquerait par un drôle de pari. Un étudiant de Sion aurait promis de se tatouer Valère et Tourbillon sur les fesses si 300 personnes venaient prendre l’apéritif ce jour-là.

Le chateau de Tourbillon et Valere, la ville de Sion et les alpes valaisannes ce vendredi 10 mars 2017. Le conseil executif de Swiss Olympic a donne son aval a la candidature de Sion pour l'organisation des Jeux olympiques d'hiver 2026. (KEYSTONE/Olivier Maire)

Tourbillon à gauche et Valère dominent Sion. Image: KEYSTONE

La Police cantonale a dû intervenir afin de dissoudre le rassemblement qui n’était pas autorisé. Des casseurs ont profité de la situation, afin de tenter de semer le désordre. Sept individus ont été interpellés pour avoir jeté des objets en direction des forces de police. (jah/comm)

facebook

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

VIDÉO «Dans cette pandémie, les étudiants sont trop oubliés»

Ils ont la vingtaine. Ils sont le futur. Pourtant, le Covid a coupé leur envol. La galère des jeunes en temps de pandémie, ces Romands nous la racontent en vidéo, sans tabou. Premier épisode.

Ils ont la vie devant eux, mais le coronavirus a mis leurs rêves sur pause, leurs cours sur Zoom et vidé leurs porte-monnaie. Pas tous. Mais ils sont nombreux les désenchantés, les fatigués, les «saoulés». Et les spécialistes s’inquiètent. En novembre 2020, 29% des Suisses de 14 à 24 ans souffraient de symptômes dépressifs majeurs selon la Swiss Corona Stress Study. Près d’un sur trois. Imaginez.

Pour les entendre et surtout les écouter, nous leur avons tendu notre micro. Dans cette série de …

Lire l’article
Link zum Artikel