DE | FR

Pas assez de place pour les gens du voyage en Suisse

Il existe encore trop peu d'aires d'accueil. Ce constat ressort d'un rapport de la fondation Assurer l'avenir des gens du voyage suisses.
20.05.2021, 07:0320.05.2021, 16:12

A l'heure actuelle, seulement 47 places sont disponibles. Entre 80 et 90 places supplémentaires sont nécessaires, indique, jeudi, la fondation Assurer l'avenir des gens du voyage suisses. Son rapport présente, tous les cinq ans, la situation des aires d'accueil en Suisse, dans le détail:

  • 16 aires de séjour pour les mois d'hiver, destinées aux Yéniches et Sintés.
  • 24 aires de passage sont disponibles, dont huit ne sont que provisoires.
  • Selon la fondation: il manque 20 à 30 emplacements de séjour et 50 aires de passage pour les gens du voyage suisses.

Impact du coronavirus sur la communauté

La crise du coronavirus touche toujours sévèrement les Yéniches et Sintés, minorités nationales reconnues, ainsi que les Roms nomades, relève le rapport. Les restrictions sanitaires limitent leurs possibilités de déplacement et réduisent ainsi l'accès à leur clientèle. En outre, les aires d’accueil leur permettant de se déplacer d'un endroit à l'autre pour aller à la rencontre de leurs clients sont insuffisantes depuis des décennies.

Aussi pour les gens du voyage étrangers

La situation s'est certes améliorée ces dernières années pour les Roms étrangers en matière d'aires de transit. Toutefois, les sept emplacements actuels sont encore trop peu nombreux; il faudrait en créer dix de plus, souligne le rapport.

Les Roms voyagent en général en Suisse de février à fin octobre, principalement en provenance des pays voisins. Selon la fondation, la forte concurrence pour les rares places disponibles – et parfois l'occupation irrégulière des terres – entraînent des conflits avec la population locale.

Pourquoi l'Etat doit-il créer des aires?

La loi sur la protection des minorités engage la responsabilité des autorités fédérales, cantonales et communales. Ces dernières sont tenues de mettre à disposition un nombre suffisant d’aires d'accueil, rappelle la fondation.

La situation évolue toutefois, à petits pas. Plusieurs cantons ont planifié la construction d'aires d'accueil. Une approche encore plus déterminée est, toutefois, nécessaire pour améliorer la situation, note Simon Röthlisberger, secrétaire général de la fondation: «Les responsables politiques doivent répondre à leurs obligations», souligne-t-il. (jah/ats)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Loris a toutes ses chances pour réussir»: on a suivi «The Voice» à Neuchâtel
Les amis et proches de Loris Triolo ont regardé la finale de The Voice en direct à Neuchâtel. Voici leurs réactions.

«On est un peu déçu, mais il n'avait pas besoin de gagner pour commencer sa carrière, il a toutes les chances de réussir», explique Valentina, la meilleure amie du chanteur et rappeur neuchâtelois.

L’article