Suisse
Cybercrime

Les transports publics lucernois victimes d'une cyberattaque

La circulation des bus lucernois n'a pas
Image: sda

Une cyberattaque touche les transports publics lucernois

Nouvelle cyberattaque en Suisse: les transports publics de Lucerne ont été victime d'un piratage informatique dans la nuit de vendredi à samedi.
14.05.2022, 15:2016.05.2022, 07:15
Plus de «Suisse»

Les services de transports publics lucernois ont été victimes d'une cyberattaque dans la nuit de vendredi à samedi. Des spécialistes enquêtent actuellement sur l'ampleur de l'incident, dont les auteurs ne sont pas connus.

Les services compétents de la police et de la Confédération ont été informés, ont indiqué samedi dans un communiqué les transports publics lucernois. Le service informatique a commencé à étudier les conséquences de l'incident, avec l'aide de spécialistes.

L'analyse a révélé que les bus ont circulé normalement, tout comme les distributeurs de billets. Seuls les panneaux d'affichage des arrêts présentaient une anomalie: ils indiquaient les horaires du jour et non les heures de départ en temps réel. Les retards n'étaient donc pas visibles.

L'entreprise de transports n'était pas en mesure de fournir de plus amples informations samedi matin. (sas/ats)

21 photos du tournage de la première trilogie de Star Wars
1 / 22
21 photos du tournage de la première trilogie de Star Wars
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Découvrez les locaux de la rédaction en mode «watson Cribs»
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un «tueur en série psychopathe» avoue avoir tué 42 femmes au Kenya
Collins Jumaisi Khalusha, 33 ans, a avoué avoir tué 42 femmes après son arrestation lundi à Nairobi. Le chef de la Direction des enquêtes criminelles a qualifié Khalusha de «tueur en série psychopathe».

Le suspect arrêté dans le cadre d'une enquête ouverte après la découverte de corps de femmes mutilés dans une décharge de la capitale kényane Nairobi a «avoué (...) avoir tué» 42 femmes, a annoncé lundi la police.

L’article